AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix   26.06.08 2:48

Mercredi 25 juin 2008
à Paris

« Je pars pour Zagreb. »
Que suis-je sensé répondre ? Que je suis attristé ? Que je m'en préoccupe ? Alors, elle est bonne, Caroline ? Je continue à préparer la friteuse sans le regarder, un sourire mesquin sur le bord des lèvres. Je sens ton insupportable regard bleu braqué sur moi.
« Je rentre en Croatie chez mes parents, en avion, dit-il. »
Oui Goran, et alors ? Je ne suis pas celui que tu crois. Je me fous de toi, de ta vie. J'ai passé la nuit à baiser Sofia, et j'ai pensé à toi à chaque instant. C'était jouissif. La peau basanée de Sofia, son regard de salope, ses courbes féminines et sensuelles. Rien à voir avec toi, tes traits massifs, ta peau dure. Tes stupides accords de guitare. Jouer de la musique pour combler un vide, un silence. Pour combler le fait que nous n'avons rien à nous dire ? Tu n'aurais pas dû te mesurer à moi. Je suis la Beauté à l'état le plus pur. Et je n'ai que mépris pour ta mortalité.
Nous sommes tout aussi périssables que lui...
Je ne tiendrai pas compte de cette remarque. Là n'est pas la question. L'instant est permanent et impérissable. Ceux qui ne savent pas le voir ne s'en rendent pas compte et souffriront indéfiniment.
« Tu t'en fous ?
- Oui, je réponds, en souriant franchement.
- Je comprends pas que tu réagisses comme ça... J'ai démissionné, c'est pas supportable cette situation.
- Pitié Goran, arrête, tu es ridicule. Pars et on en parle plus.
- Julian, tu veux venir avec moi ? »
Je le regarde dans les yeux. Je percute le « bleu Justin » et je le dévore, mes torrents abrasifs s'y déversent en rigoles d'acajou brûlant. Goran détourne les yeux, car on ne peut soutenir la férocité de mon regard. Je pourrais me dire que c'est l'instant fatidique, et que de ce choix découlera mon avenir tout entier. Mais ce serait avouer mon aliénation. Le choix est l'ennemi de la liberté.
Je préfère penser que tout est déjà prévu. C'est le Destin, non ?

« Casse toi, Goran. »
Il hoche la tête, lamentablement. Je repense à sa guitare, à ses haussements de sourcils idiots lorsque nous ne sortions pas encore ensemble. Et dire que tu as pu m'impressionner, alors que tu n'as pas une once d'intelligence, alors que ton physique est commun, ton talent médiocre. Tu es insignifiant, et ce « ok » que tu me réponds me prouve combien j'ai raison. Pauvre mortel.
Je ne te regretterai pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   26.06.08 10:48

Bon, ben ça, c'est fait... Ca fait mal quand le "mauvais" Julian est aux commandes... Peut-être que tout ça va lui permettre de quitter ce boulot pour en trouver un plus épanouissant, aussi.

(Ah pis la fin m'a super fait penser à Léo ^^ Notamment ces torrents abrasifs, et cette réplique, "casse-toi", qui m'a ramené au dernier dialogue entre Léo et Alexandre :) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix   26.06.08 10:52

Ouii ! J'y avais pas pensé c'est vrai :)
Peut-être que ça m'a inconsciemment inspiré ^^
Mais ça remonte à loin !




PS HS : J'ai rencontré Alsciau hier-heu, nananère-heu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix   26.06.08 12:27

Il y en a donc qui ont cette chance....

Pour en revenir au frag, je dirais que je m'y attendais fortement. Par contre il y a une phrase : "Goran détourne les yeux, car on ne peut soutenir la férocité de mon regard." Je la trouve vraiment trop prétentieuse. Même pour Julian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   26.06.08 14:06

Yeah première mini rencontre interstellaire pour moi ^^

Pour ce qui est de la phrase, je trouve qu'elle colle pas mal ; ok, ptête que Goran ne détourne pas le regard à cause de la férocité des yeux de Julian mais simplement parce qu'il est gêné, mais ça va bien à Julian d'analyser les choses comme il le fait là :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix   27.06.08 8:04

Pro, ça fait juste quelques centaines de fragments que Julian nous bassine avec ce genre de phrases, mais bon, tu as le droit d'atterrir quand tu veux, c'est vrai.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix   27.06.08 10:44

Celle là ma choque plus que les autres. C'est pour ça que je le fais remarquer.
Souris à la vie Alti ...;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix   27.06.08 12:02

Ok.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #432 – Je suis enfin libre, car je n'ai pas le choix
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suis un libre-penseur, un trublion, un emmerdeur. [Solo-Mission]
» Nouveautés BD de la semaine du 27/02/12 au 03/03/12
» Jean Pierre BEMBA enfin libre !
» Par toutatis, je suis enfin là!
» je suis enfin sortie de terre présentation azog

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: