AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #147 – Dans la maison vide de vie

Aller en bas 
AuteurMessage
Procyon

avatar


MessageSujet: Fragment #147 – Dans la maison vide de vie   19.08.08 21:18

Dimanche 17 août 2008
à Plombières les Dijon

20h13. Je gare la voiture dans l'allée. Je rentre chez moi après avoir passé plusieurs jours sans y dormir. Je trouve ma mère dans la cuisine en train de manger. Esseulée. Elle me fait de la peine. Moi j'ai pu sortir la tête de l'eau malgré mon chagrin, grâce en grande partie à Melissa, elle, elle continue son apnée.
Ma chambre est un vrai foutoir. Je me jette sur mon lit. Épuisé. Épuisé de ne rien faire. Il n'y a pas un bruit.
Je pense à mon père. Cette soirée risque d'être longue. Je me connecte sur MSN. Il n'y a pas grand monde. Pas grand monde avec qui j'ai envie de parler. Je n'ai envie de parler à personne. Je me déconnecte. Je pense à ma mèrE. Je pense à mon père. Je descends chercher une pomme. Ma mère est toujours dans la cuisine. Elle fait la vaisselle. Elle frotte un couteau depuis plusieurs minutes avec le grattoir de l'éponge lorsque je l’interpelle.
« Maman, t’as encore laissé la télé allumée alors qu’il n’y a personne dans le salon.
- Si, il y a Jean-Pierre sur le canapé, me dit-elle le plus normalement du monde. » Je resitue : Jean-Pierre c’est mon père. Ou plutôt c’était mon père.
« Maman, tu sais bien que Papa est mort.
- Oui je sais, dit-elle les yeux fixés sur le manche du couteau qu’elle continue de branler.
- Donc il ne peut pas être sur le canapé en train de regarder la télé.
- Jean-Pierre est devant la télé. »
Elle semble tellement croire à ce qu’elle dit que je sors de la cuisine ma pêche dans la bouche et me dirige vers le salon. Sur le canapé il y a effectivement quelqu’un. Ou presque. Il y a un petit chat rayé noir et gris. Je le prends dans mes bras après avoir posé mon fruit. Il est tout doux, tout léger, et tout tremblant.
« C’est lui Jean-Pierre ?
- Oui, il n’y a que lui qui regardait la télé.
- Il sort d’où ?
- C’est une dame qui habite impasse Monnot-Boissière qui en vendait. Je l’ai acheté avant-hier. Je me sentais un peu trop seule dans cette maison vide.
- Il fallait me le dire, on serait venus avec Melissa.
- Tu ne seras pas éternellement là. Et puis je fais ce que je veux. »
Elle lâche le couteau et moi le chat.

Tout de même, Jean-Pierre, c’est pas un nom pour un chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #147 – Dans la maison vide de vie   19.08.08 22:33

A relire, y a des phrases bizarres du genre "Moi j'ai pu sortir la tête de l'eau malgré mon chagrin, grâce en grande partie à Melissa, elle, elle continue son apnée."
Sinon ben, pas très cool pour la mère, tout ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #147 – Dans la maison vide de vie   21.08.08 20:31

Elle c'est la mère, comme dans la phrase qui précède.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #147 – Dans la maison vide de vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #147 – Dans la maison vide de vie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» UN ETRANGER DANS LA MAISON de Patricia MacDonald
» feu d'artifice maison dans la maison
» Vu à la TV ds un trésor dans votre maison
» Libellule dans la maison
» Que faites vous des insectes que vous retrouver dans la maison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Alexandre-
Sauter vers: