AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #156 – Les voyages déforment le dos de la jeunesse

Aller en bas 
AuteurMessage
Procyon

avatar


MessageSujet: Fragment #156 – Les voyages déforment le dos de la jeunesse   01.09.08 20:09

Lundi 1er septembre
Dans le train en direction de Dijon

8h16. Il y cette jeune fille, une brune sans cervelle qui nous a indiqué que l'on pouvait trouver Julian dans une Librairie à Barcelone. Elle ondulait dans une sensualité des plus crues, et lançait des regards coquins à Lilian en même temps qu'elle me parlait.
Il y a Lilian que j'ai du aller chercher samedi soir sans avoir eu aucun billet car il ne me restait pas assez sur mon compte pour acheter trois billets de retour. Il est venu mais sans Julian qui s'était déchaîné en mon absence. Il a payé tous les billets et nous sommes revenus chercher Julian. Nous avons dormi sur le quai de la gare car Astrid ne pouvait tous nous accueillir chez elle.
Il y a Julian que nous avons drogué à coup de somnifères, pour le calmer. Ça semble marcher.
Il y a cette jeune fille blonde et bouclée qui nous a apportés le petit déjeuné sur le quai vers neuf heures hier matin. C'est Astrid. Elle a passé la journée avec nous, pour nous tenir compagnie. Nous ne pouvions pas visiter, on aurait dû porter Julian. Elle m'a annoncé qu'elle savait des choses sur moi et que si je revenais seul à Barcelone elle m'en apprendrait plus.
Il y a la grosse pendule sur le quai de la gare qui annonce 23h14, et qui disparaît au loin.
Il y a Melissa qui hante ma nuit. J'ai hâte de la revoir. Il y a plus d'une semaine que je ne l'ai vu.
Il y a ces volets qui se déroulent devant mes yeux, mes paupières.

Je vois le jour qui défile derrière les vitres.
Je vois Lilian pensif en face de moi.
« Ça va Lilou ? »
Il me répond un simple oui.
Je vois Julian assis à ma droite. Il est complètement groggy à cause des somnifères. Mais il semble être réapparu derrière ses pupilles. C'est étrange ce qui lui est arrivé.

Heureusement qu'ils n'habitent pas loin. Julian est moins lourd que moi, mais c'est un poids mort, et comme Lilian est plus petit c'est moi qui porte le plus de charge. À cela s'ajoutent l'encombrement de nos sacs et la foule à la descente du train. Pour nous arranger cette dernière ne nous accompagne que jusqu'à la sortie de la gare. Le pire reste, je crois, les escaliers. Florian nous accueille, il pose trente milles questions. C'est insupportable. Une fois mes mains libres je vais me servir un verre d'eau et continue de participer à la discussion par signes de tête affirmatifs. Ou négatifs. On n'a pas déjeuné, et il est loin mon repas d'hier soir sur le quai de la gare.

Je laisse les trois frères au 6 rue Docteur Chaussier. Aucune décision n'a été prise pour le moment en ce qui concerne Julian. Maman, Melissa, je rentre à la maison, attendez-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fragment #156 – Les voyages déforment le dos de la jeunesse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Voyages et découvertes...
» The Longest Journey/Le plus long des voyages (1907)
» Les voyages de Jhen à Villers
» Voyages de Jhen : Bruges
» Fragment, royaume de neige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Alexandre-
Sauter vers: