AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #455 - L'Amour au renfort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #455 - L'Amour au renfort   22.10.08 0:29

Mardi 21 octobre 2008
à Dijon

Le psy, Guillaume Boyer, a demandé à parler seul avec Dimitri. Ca arrive, de temps en temps, mais d'habitude ça se passe dans un bureau, pas dans notre chambre. Maura est venue me chercher. Elle est distante, depuis qu'elle sait que Julian avait des sentiments pour elle. Forcément. Et comme elle croit que je suis lui, elle ne peut pas se comporter normalement. Si tu savais, Maura Malvo, quelle monstre féminin vit dans le corps de ce précieux petit patient.
Nous sortons dans le parc. Il y a un arrière goût d'automne détestable dans l'air. Je ne suis pas une romantique, moi. Julian se plaisait à se languir dans la mélancolie. Il aurait adorer voir les feuilles mortes et tout ce cinéma insupportable.
Et là, Lola fait son apparition.
Elle est là, devant nous, Lola Sinclar et son corps de rêve, son visage d'ange, ses cheveux noirs et ses yeux remplis d'ombres. Une sensualité torride s'empare de moi. Et si je me servais d'elle pour prendre une peu de bon temps ?
Ma conscience fait parler le corps de Julian, et dit à Maura :

« C'est Lola, mon ex petite amie, tu peux nous laisser ? »
Maura est bienveillante, elle sourit, et s'éloigne gentiment. Faible créature.
Je me retrouve seule avec Lola, qui semble assez gênée et ne pas savoir par où commencer.

« Salut Julian... Même si c'est pourri de dire "salut" dans ce genre de situation...
- Quelle situation ?... je demande, malicieuse.
- Bah j'sais pas. Toi ici. Et moi qui viens seulement maintenant...
- Oh. Non mais ça va, t'inquiète pas. Je suis assez content de te voir, en fait. Je ne m'y attendais pas. »
Je souris. Je souris et je sens quelque chose monter en moi. Quelque chose que je ne comprends pas.
« Je sais. Et je t'avoue qu'on m'aurait dit ça hier je ne l'aurais pas cru... J'ai appris hier pour ton séjour ici en fait. Sinon tu sais, je serais venue avant mais...
- Je sais bien Lola, je te connais, tu ne me laisserais pas tomber. L'important, c'est que tu sois là, non ? 
- J'imagine oui. »
Et elle me prend la main. Elle prend ma main. Elle prend ma main.
Et mes doigts dans ses doigts tremblent un instant, et ma pensée, la pensée que je sens s'écouler en moi, je ne sais plus si elle est mienne ou non, et cette idée me terrifie. Lola. Bastet et le pouvoir de guérir. Peut-elle même guérir l'âme ?

Tu n'as pas idée.
Non, je ne suis pas malade !
Tu n'as pas idée, Maya, de ce dont cette fille est capable. Ni moi, quand je la vois.
Qui es-tu ?! Qui es-tu bordel de merde ?!
Celui que je devais être.
« Comment tu vas ? reprend Lola, qui ne peut se douter de la tourmente en place derrière le masque de mon sourire apaisé.
- Heu... là tout de suite, je dirais que je suis nostalgique. J'ai l'impression que mon cœur bat comme il y a deux ans. »
Et c'est vrai. Ce que je ressens, cette soudaine impulsion dans mon cœur. Je me souviens de notre rencontre, du coup de foudre, des livres qui volaient au ralenti, des regards sur nous.
« Si tu savais à la vitesse à laquelle a battu le mien quand j'ai su que tu étais là... Que tu allais mal. Que je n'étais pas là... »
Je réponds instantanément :
« Si je te demandais de sortir avec moi, là maintenant, tu répondrais quoi ? 
- Qu'ils ne t'ont pas si bien soigné que ça finalement ! T'es toujours aussi dingue... Arrête tes bêtises tu penses pas un mot de ce que tu dis !
- Je suis guéri Lola, ils me laissent sortir demain. Débarrassé de tous mes problèmes, je suis le Julian sain que tu n'as jamais connu. 
- Alors enchanté monsieur le nouveau Julian ! Tu sais ça me fait bizarre tout ça. Avoir accouru comme une débile hier quand j'ai appris pour... ça. Avoir retourné l'hôpital comme jamais ! Je me rends compte que quand il s'agit de toi mes réactions sont toujours un peu... disproportionnées !
- Théo a dû faire une drôle de tête...
- Il a bien cherché. Tu sais on était chez m[/font]es parents pour l'anniversaire de la petite... Il le savait depuis des semaines, il a mal choisi son moment pour le dire. Il n'avais pas le droit de me cacher ça. Tu fais partie de ma vie, qu'il l'accepte un jour ou non. »
C'est l'instant. L'occasion ou jamais.
« Et si on ressortait ensemble, je demande, il l'acceptera, tu crois ?
- Dis donc je vois que t'as la patate toi ! Le tombeur est de retour... Mais joue pas avec moi comme ça. S'il te plait. 
- Tu crois que je joue ? »
Je lui lance un regard pur, un regard digne des plus beaux moments de cinéma. J'y déverse tout mon amour, toute la fougue sereine de mes sentiments. Comme une eau salvatrice et bienfaisante qui jaillirait de mes yeux de feu et de glace.

« Je sais pas. Je sais plus moi... Je ne suis même pas sûre de bien savoir qui tu es maintenant. »
Et moi donc, Lola. Maya était si forte qu'elle a pulvérisé Julian. Ce que je suis aujourd'hui, difficile à déterminer. Je ne saisis même plus qui était Julian, ce qui le composait. Je suis un agglomérat d'autres personnalités, façonné au renfort pour lutter contre l'ennemie. Un mélange savant de Michelle, de Louis, de Romain et de Maura. Je suis le Malvo parfait, et je suis prêt à t'aimer pour l'éternité.
« Je ne le sais que trop. Pas qui je suis, bien sûr, c'est difficile, après tout ce que j'ai vécu. Mais je vais te faire une proposition : je te laisse un mois pour mettre de l'ordre dans ta vie, savoir où tu en es avec Théo, avec toi-même, avec moi. Et après, tu me diras ta réponse. Si tu veux oui ou non sortir avec moi. Je sais que je ne peux pas ressurgir dans ta vie comme ça après tout ce que je t'ai fait, mais mes sentiments n'ont jamais faibli à ton égard, et pour la petite, ça serait peut-être mieux, tu ne diras pas le contraire. Et puis, ces trois mois, ça me laissera aussi le temps de me préparer, de me trouver un travail, un appart, de faire tout ce que j'ai à faire avant de t'accueillir dans ma vie comme avant, ou plutôt : mieux qu'avant encore.
»
Lola me regarde, mais ne parle pas. Sa tête se pelotonne dans mon cou. Je prends son visage entre mes mains, je sens l'automne autour de nous, et dès lors je ne sais pas si je suis Malvo ou Julian, mais je suis certain que Maya doit rager, d'où elle nous regarde, devant cette scène magnifiquement mélancolique et amoureuse.
Je dépose un baiser sur son front, puis dis :

« Je t'embrasserais bien plus bas, ce n'est pas l'envie qui m'en manque, mais je ne veux pas faire de toi une femme infidèle, Théo mérite mieux que ça. Essayons de régler le problème dans en douceur et dans les règles, tu veux bien ? »
- Heu oui... Oui j'imagine que oui. Je ... Je file Julian. Mais préviens quand t'es rentré chez toi ok ? Et on passera te voir avec la petite... Si tu veux bien.
- Je serai peut-être absent pendant un moment. Ca ne signifie pas que je ne pense pas à toi. Je t'appellerai de temps en temps, si tu me le permets.
- Bien sûr... Je crois qu'on a besoin de toi dans nos vies tu sais.
- N'allons pas trop vite et faisons ça bien, d'accord ?
- Ta sagesse me sèche là ! Mais on fait comme ça, d'accord. T'as l'air tellement apaisé...
- Tu vas découvrir en moi celui que j'aurais toujours voulu être. Moi-même, en réalité. »
Elle m'embrasse sur la joue avant de s'éloigner. Maura revient, un sourire aux lèvres, elle a dû nous observer un peu, et elle est heureuse pour moi. Heureuse ? Toi aussi Maura, tu penses que ça ira ? Je suis peut-être fou, mais j'en suis persuadé.
Espèce de cinglé.
Je m'appelle Malvo.
Et moi je suis Maya, et dans un mois, qu'elle veuille de toi ou non, salopard, je la baiserai et lui cracherai à la gueule. C'est tout ce qu'elle mérite cette sale petite garce.
Trève de grossièretés, Hathor. Je n'ai pas donné ce délai par hasard. Dans un mois jour pour jour, tu seras réduite à néant.


Dernière édition par Altaïr le 22.10.08 0:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Mintaka

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #455 - L'Amour au renfort   22.10.08 0:38

Je suis SANS VOIX ...!
Ca me laisse à la fois sceptique, et super pressée de savoir la suite...!!!
Je boue là !
Rarement un texte m'avait mit dans un tel etat de suspense...
Bravo Monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.forum-actif.net/index
Alhena

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #455 - L'Amour au renfort   22.10.08 0:51

OH MY GOD!!! Mais mais mais mais mais!! Mais alors, hummmm ça change tout. Ou rien. Parce que moi, je préfère Théo à Julian, na!
Très bon frag, en attendant! Bravo, maestro!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   25.10.08 11:57

Waw, la pauvre petite Lola !...

Et pis dis donc, c'est exaltant ce qui arrive à Juju ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #455 - L'Amour au renfort   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #455 - L'Amour au renfort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sais tu combien je t'aime? {L’indicible amour sur nos lèvres}
» De l'amour à la haine,pourquoi?
» [Collection] Heure d'amour / Bouton d'or (E.R.F)
» qu'est ce que vous etes prêt à faire par amour
» un amour de chat

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: