AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence

Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence   27.11.08 20:12

Jeudi 27 novembre 2008
à Paris

Le néon kronenbourg du bar tabac Le Balto, dans ma rue, clignote inlassablement. Les boutiques et les pharmacies arborent déjà quant à elles de belles parures pour Noël. Déjà. Je tape le code pour ouvrir la grille du 7 rue Oberkampf, mon nouveau chez-moi, et traverse l'allée pavées pour rejoindre le bâtiment G. Je tape à nouveau le code et entre dans le couloir, où l'odeur de peinture corrosive vient irriter mes bronches. La ville de Paris, depuis quelques jours, repeint les intérieurs avec minutie. Je vérifie le courrier, mais il n'y a rien d'autre qu'une facture, puis monte les escaliers quatre à quatre jusqu'au troisième étage. Sergueï regarde la télé, Juliette rentre à peine de McDo. Je m'installe avec mes colocataires pour grignoter avec eux. Ils ont sorti des chips et de la charcuterie, avec du pain, et nous improvisons un casse-croûte de début de soirée. Sergueï nous parle de ses cours, Juliette raconte comment elle a cassé une de ses collègues -une certaine Amina, dont je ne me souviens pas, qu'elle déteste- aujourd'hui, et je leur annonce que je suis retourné sur l'Île Saint-Louis, pour revoir Maya. Juliette me lance aussitôt un regard suspicieux, mais non, ne vous inquiétez pas, je n'éprouve aucun sentiment à son égard. Je lui ai dis que je devais retrouver un travail sur Paris au plus vite, et que si l'annonce était toujours d'actualité, cela m'intéresserait de bosser dans cette boutique d'antiquités. Elle m'a dit que Charly, le propriétaire, est en voyage en Afrique, au Sénégal, et qu'il lui verse tous les mois une somme d'argent depuis sa banque, et qu'il lui fait parfaitement confiance car ils sont, selon elle, sur la même longueur d'ondes. Or Maya doit s'absenter quelques jours à partir de la semaine prochaine, car elle doit se rendre dans le Sud de la France, à Toulouse, et cela l'arrangerait que ce soit quelqu'un comme moi, qu'elle connaît, qui la remplace, plutôt qu'un inconnu en qui elle n'aurait que difficilement confiance. D'accord, ce travail ne m'occupera qu'un moment, mais en attendant de trouver mieux, c'est toujours ça de pris. Et il vaut mieux vendre des antiquités sur l'Île Saint-Louis que de préparer des Big Mac place de la République. Juliette me tire la langue, avant de croquer dans un sandwich au saucisson.
On frappe à la porte. Simon nous rend visite à l'improviste. Il nous parle de sa fac, à n'en plus finir, de ses cours, de critiques de cinéma dont les noms ne nous évoquent rien, mais qui hantent ses journées et les dossiers qu'il travaille en surnombre. Simon est un acharné du travail. Il sait qu'il s'attaque à une branche délicate de l'emploi, surtout en France, et il veut mettre toutes les chances de son côté pour réussir. Alors il ne fait que ça, et, par conséquent, ne parle que de ça. C'est parfois intéressant, car exotique, parfois lourd et pénible. Je lui demande comment va Laura, et il élude la question, avant de reprendre ses explications sur la conception bazinienne de la cinématographie.
J'ai pris mes billets de train pour Dijon avant de rentrer, en passant par la gare de Lyon. Demain soir, je serai de retour dans ma ville, pour la première fois depuis que je suis guéri. Je vais revoir Lola, ma Lola. Je ne sais pas ce qui va se passer, avec Théo, si elle réussira à se séparer de lui, ou bien si elle va découvrir que, finalement, son amour pour lui est plus fort que ce qu'elle ressent pour moi, plus sain, aussi. A vrai dire, ce sentiment d'incertitude me plaît, car il fait battre mon coeur avec férocité. Je redécouvre combien j'aime Lola, combien elle est précieuse à tout mon être. Je repense à cette période où nous sortions ensemble, lorsque j'habitais encore place des Godrans à Dijon, et qu'elle me rejoignait le soir dans mon petit appartement, en sortant de la fac. C'est comme si, rétrospectivement, tout était plus simple qu'aujourd'hui, même si je sais très bien qu'à l'époque nos vies n'étaient pas complètement roses. Je n'étais pas encore passé par le feu et l'eau, par cette effusion de violence et de danger, ce cycle infernal de folie et de mort que j'espère définitivement révolu.
Je commence à parler à Simon de mon projet de roman, pour qu'il me mette en relation avec les éditeurs qu'il connaît et dont il m'a parlé, lorsque mon téléphone se met à vibre dans ma poche. C'est Lilian.
« Salut petit frère, je lance joyeusement, je rentre à Dijon ce weekend, vous m'hébergez ?
- Julian, il me dit, Jean est aux urgences depuis hier, il a eu un accident de moto devant chez nous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Alhena

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence   27.11.08 22:11

Julian a l'air tellement plus serein... Je suis contente pour lui, même si, quelque part, je n'arrive pas à lui faire confiance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence   27.11.08 22:28

Le Balto, où sont Hervé et JC ? mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence   27.11.08 22:50

Gné ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Mintaka

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence   28.11.08 2:26

J'ai hâte qu'il rentre...
Hâte de voir comment ça peut se passer avec Lola...
Hâte de découvrir le "nouveau Julian", ou plutôt celui qui a toujours été sous-jascent...
J'ai hâte de te lire mon Altichou :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.forum-actif.net/index
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   03.12.08 16:20

Jean ? euh... Je sais pas qui c'est :'(

Sinon en effet Julian a l'air tout apaisé... C'est un bon point ! Et Maya qui descend dans le sud...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence   03.12.08 16:25

C'est leur oncle... Il faut lire Florian et Lilian, en parallèle :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   03.12.08 16:29

Arf vui j'avoue que j'en suis pas encore là >_<
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #468 - Un nouveau cycle qui commence
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nouveau Theme song pour R-Truth
» Nouveau site : le chineur.com
» Nouveau objectif Sigma 200-500 f/2.8 EX DG
» Nouveau Capitaine-Commandant
» (Nouveau) circuit de Mettet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: