AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #501 - Nouvelle vie

Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #501 - Nouvelle vie   05.01.09 22:30

Lundi 5 janvier 2009
à Paris

Le réveil sonne tôt ce matin. Lola s'est déjà levée et prépare le petit déjeuner. Kokhavah joue à côté d'elle, sous le regard paisible de Sa Majesté, notre chat. Je regarde au dehors, aperçois de la neige, et mon visage s'illumine aussitôt. Lola sourit. Elle sait que je redeviens un enfant lorsqu'il neige, elle sait combien ce temps m'est précieux. Émerveillé, j'oublie les événements de la veille et mes cauchemars de cette nuit. Lola ne doit rien savoir, je dois faire comme si tout allait bien. Si elle apprend que quelqu'un a tenté de tuer Florian, l'équilibre de notre petite famille pourrait en être perturbé, et je ne suis pas prêt à laisser quoi que ce soit briser ce temple du Bonheur.
Je m'installe à table, face à mon bol de café. L'appartement a pris vie, hier, lorsque nous l'avons meublé. Bien sûr, il faudra encore le décorer, nous l'approprier. Cela prendra le temps qu'il faudra.
Après manger, je prends une douche, m'habille, enfile mon manteau et des chaussures. J'embrasse Lola et notre fille, leur souhaite une bonne journée. Quel délice que cette nouvelle vie romantique, comme dans un film américain des années 50 !
Au dehors, les petits flocons viennent s'écraser sur mon manteau et mes cheveux. Je vais prendre le métro pour rejoindre le 16e Arrondissement, où j'ai rendez-vous avec mon grand-père. Aujourd'hui, c'est mon premier jour de travail en tant qu'auxiliaire de vie. Je vais devoir apprendre à m'occuper de Robert : lui faire à manger, ranger un peu son appartement, sortir avec lui pour se promener dans Paris. Un job de rêve et solidement rémunéré : que demander de plus ? Grâce à cela, j'aurai assez de temps pour continuer l'écriture de mon livre, et de l'argent pour payer notre loyer. Si Lola trouve un petit boulot, en plus, nous aurons une vie parfaite.
J'arrive dans l'appartement de Robert, son petit temple du Pourrissement. Nathalie, celle que je vais remplacer, me lance un regard furieux. Je ne comprends pas vraiment ce qu'elle fait ici.
« Bonjour petit-fils, me lance Robert depuis son lit.
- Bonjour grand-père. Je ne commence pas aujourd'hui ?
- Si, si, bien sûr. Mais Nathalie va en profiter pour te montrer comment ça se passe. C'est son dernier jour. »
Je me risque à croiser le regard de la blonde en colère, dont la seule ambition, en cet instant, doit être de me décapiter. Au vu de sa méchanceté, je ne ressens qu'une vague culpabilité à l'idée de lui voler son travail. Les temps sont durs, Nathalie ; c'est la crise, et chacun pour soi.
Bientôt, la voilà qui m'entraîne dans la cuisine, et me lance :
« Alors, tu es content ? Tu te sens prêt ?
- Heu, oui, je crois que oui...
- Tu es prêt à laver ton grand-père intégralement chaque jour, à l'habiller, à ramasser son vomi après les repas, à l'aider à se mettre sur les toilettes ? Tu es prêt à nettoyer de fond en comble cet appartement dégueulasse sans rechigner, à t'habituer aux odeurs de la vieillesse sans vomir ? 
- Je... oui, je suis prêt, Nathalie.
- Très bien. »
Elle pince les lèvres, courroucées, et commence à me montrer où sont rangés tous les produits nettoyants. Je sens que j'ai la nausée.
Le soir, en rentrant à l'appartement, éreinté, je glisse sur la neige fondue qui a gelé. Le froid me givre les os. J'appelle Florian pour savoir si il va mieux, mais il ne répond que de manière évasive. Je ne comprends pas pourquoi, mais il ne veut plus parler de ce qui s'est passé hier, il veut mettre cette histoire définitivement de côté. Je raccroche, perplexe, puis monte les escaliers de l'immeuble, m'arrête quelques minutes chez Juliette et Sergueï, qui cherchent un nouveau locataire pour partager le loyer avec eux. Ce sera peut-être Simon, que Laura a quitté ce weekend. Il ne pourra pas continuer à vivre avec elle dans ses conditions.
Je rejoins ma petite famille dans notre appartement. Lola, telle la plus délicate des araignées, a commencé à tisser autour de nous un cocon de bonheur et d'amour. Je me repose avec délice dans cette douce chaleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #501 - Nouvelle vie   06.01.09 0:39

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #501 - Nouvelle vie   06.01.09 0:43

Ce commentaire était-il vraiment utile ?...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #501 - Nouvelle vie   06.01.09 0:47

(Ca me sert à me souvenir si j'ai lu ou non ^^0)
Mais effectivement il n'apporte rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #501 - Nouvelle vie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #501 - Nouvelle vie
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» nouvelle position amoureuse
» Nouvelle gare de Liège Guillemins
» Nouvelle Mixery
» Nouvelle Collection - Comment Herge a créer Tintin ?
» Nouvelle Barbie ...Black Canary

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: