AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 Fragment #110 - One to one

Aller en bas 
AuteurMessage
Alhena

avatar


MessageSujet: Fragment #110 - One to one   13.02.09 18:59

Friday, February 13th 2009
in Glasgow

I took Louis around in the West End to show him "my" Glasgow. We had a wee walk around in the Botanic Gardens, we walked down Byres Road. We went in the Oràn Mòr, the church which was changed into a pub. And we went all the way down to the Kelvingrove Gallery. It was really nice. The weather is still quite cloudy and it's cold, but it didn't seem to bother Louis.
When we finally get back home, I settle Louis in the living-room, on the sofa, and I prepare some tea. I've been avoiding the subject for a while now, and I know I probably won't have another chance. I bring the tea pot, two mugs and some Digestives (my favourite biscuits for tea time) and set the tea on the living-room table. I cuddle up in the chair next to the sofa, after giving Louis his cup. He seems to be far away.
"Louis?"
He stays day-dreaming for a while and then says: "Pardon Charlie, j'étais ailleurs..."
I smile ever so lightly.
"Je me demandais... Je ne voudrais pas être indiscrète, mais... Pourquoi êtes-vous si triste, Louis?"
"Oh." Pause. "C'est à cause de ma mère, je crois."
"Votre mère?"
"Oui."
"Elle ne va pas bien?"
"Elle nous a quitté en juin dernier."
"Oh." I can feel cold inside. So that was the reason... I get up and go and sit next to him on the sofa. I don't sit too close, I don't want to seem intruding his pain. But I put my hand on his shoulder, still. "Je suis désolée, Louis. Vraiment."
Tears start running down his cheeks, without a sound.
"Je l'aimais énormément. C'était une femme unique au monde et y en aura jamais une autre comme elle. Jamais."
Very slowly, tenderly, I pull him towards me and close my arms around him.
"Je sais. Que s'est-il passé?"
"La vieillesse, tout simplement. Des fois, on oublie qu'on peut aussi mourir de ça, naturellement. Elle était tellement vivante, pleine d'énergie et d'amour... c'était inimaginable, qu'elle puisse disparaitre un jour."
I stay silent for a moment, and so does he.
"Je ne sais pas vraiment quoi dire, Louis." I pause and then: "Comment s'appelait-elle?"
"Michelle. Michelle Malvo."
"Oh."
Crap. This is far worse than what I expected. I thought I would have to talk to Louis about Charly. About how my family was link to his, and how my... adventure was linked to his father. And now ... I bit my lower lip. I can't help but feeling a bit tensed.
"Qu'est-ce qu'il y a ?" Louis says.
"Je crois qu'il faut que je vous parle un peu de l'histoire de ma famille." I reply. I take a big breath as if I was about to dive in the ocean.
"Je t'écoute, Charlie." Louis says.
I let him go a little, get my cup and sip a little of my tea.
"Mon père, le... diplomate, s'appelle Jules Collomb. Il est né à Paris. Son père, Frédéric Collomb, faisait partie d'un espèce de club là-bas. Ils se réunissaient pour écrire dans un journal et aussi, pour veiller sur certaines personnes. Tout cela, je ne l'ai appris qu'il y a très peu de temps. Ma grand-mère - enfin, celle que je considère comme ma grand-mère, Paulette - n'est pas la mère de mon père. Mon grand-père avait rencontré cette femme dans ce club, Michelle. Ils sont tombés amoureux, et se sont aimés. Mon grand-père voulait l'épouser mais ça n'est jamais arrivé. Elle tomba pourtant enceinte et accoucha d'un beau garçon - mon père. Elle disparut quelques jours plus tard. Mon grand-père était dévasté. De plus, il ne savait pas - ne pouvait pas- s'occuper d'un bébé. Il trouva donc une infirmière complaisante, Paulette, qui après quelques années de vie commune devint sa femme."
I turn to Louis and look straight in his eyes. I take a big breath.
"Louis, j'ai toutes les raisons de croire que votre mère, Michelle Malvo, est également la mère de mon père. Ma... grand-mère biologique."

[cf Louis #48]


Dernière édition par Alhena le 16.02.09 3:50, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #110 - One to one   15.02.09 13:45

At last, i wrote the part of Louis :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
 
Fragment #110 - One to one
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fragment, royaume de neige
» Fragment d'infini
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "
» Fragment, royaume de neige.
» [Fahy, Warren] Fragment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: English forum :: ARCHIVES :: Archives :: Charlie-
Sauter vers: