AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tureïs

avatar


MessageSujet: Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner   11.03.09 3:09

Mercredi 11 mars 2009
à Paris

Il est onze heure. Ma journée démarre par un café et quelques tartines beurrées couvertes de Nutella, un délice. Je me douche rapidement, l’eau ruisselle sur mon corps et achève de me réveiller. Le soleil brille, bien que des nuages survolent la capitale. La journée s’annonce parfaite. J’enfile un boxer, un jean et une chemise bleue foncée avant de saisir ma veste en velours, celle qui me donne un coté artiste. La porte de l’appartement claque derrière moi et, tandis que je descends les escaliers, mes mains pianotent sur mon Ipod. Je cherche la musique qui accompagnera cette journée, qui voudra épouser mon humeur. Mon choix s’arrête sur « Lucky » de Jason Mraz. J’active le mode repeat, car je suis un obsessionnel compulsif. Les premières notes positives résonnent dans mes oreilles et posent un voile de bonheur sur mes yeux.
J’arpente les rues de Paris, sans but précis, sans intentions définies. Se promener avec de la musique dans les oreilles vous transporte dans une bulle, vous fait poser un regard différent sur le monde. On se sent sur une autre planète, les gens que l’on croise font presque partie de l’air qui se joue dans votre tête. Voilà, se sont des notes de musiques devenues réelles, elles oscillent sur le trottoir, se déplacent sur un rythme qui leur est propre, vivent leur vie en mode allegro ou bien fortissimo.
Le soleil joue à cache-cache avec les nuages, ou peut-être est-ce un saute-mouton. Je ne sais pas. Les flaques de lumières se déplacent rapidement, poursuivies par des ombres, elles-mêmes chassées par cet avant goût de printemps.
Les gens semblent de bonne humeur. C’est surprenant l’influence du temps sur les gens, un rayon de soleil, une atmosphère qui se réchauffe et les visages paraissent moins tirés, plus aptes au sourire.

J’atterris sans trop savoir comment place Beaubourg. Il est treize heure. La terrasse du café du même nom m’attire comme un aimant. Une foule de gens discute sur la terrasse ensoleillée et il me faut quelques secondes pour repérer une table libre.
Mes voisines de droites semblent discuter, mais les paroles de la chanson se glissent sur leurs lèvres, elles semblent chanter. Mon voisin de droite lit le journal en mangeant une salade. Ses doigts tripotent nerveusement un Iphone. Il devrait s’arrêter quelques secondes et savourer la douceur du soleil sur son visage, cette caresse sensuelle dont nous avons été sevré tout un l’hiver.
Un jeune homme me fixe et montre la place juste à côté de moi pour savoir si elle est libre. Je secoue ma tête de droite à gauche. Désolé, les places sont chères.
Ce café est étrange. Nous sommes tous tournés vers la place, ce qui permet de mater sans vergogne et de s’exposer au regard des passants. Ce n’est pas le genre de café où les gens doivent avoir beaucoup de choses à se dire, sauf à risquer un torticolis.
Je vois Nicolas arriver de loin. Sa démarche est toujours aussi élégante, une démarche de mannequin. C’est un plaisir de le voir me chercher du regard parmi les autres clients. Il se fait d’ailleurs sérieusement reluquer par la plupart des pédés attablés. Il me repère et sourit. J’éteins la musique et range l’appareil dans ma veste tandis qu’il s’approche.
- Tu t’es mis en terrasse, ce n’est pas un peu risqué ?
- Mais non, il faut profiter de cette journée.
- Mouais, tu dois être en chaleur…
Je ris à sa remarque. J’aime que notre ancienne complicité se soit rétablie si rapidement. J’aime être avec lui qui est la seule personne, avec ma sœur, à faire un lien entre mon présent et mon passé. Il n’y a qu’avec lui que je peux parler de mes parents, de ma sœur, de mon ancienne vie. Certaines anecdotes n’appartiennent qu’à lui, certains souvenirs aussi.
Je ne sais pas si ce type de relation est fréquent mais je sais que je suis chanceux d’avoir un tel ami.
- Bon on commande ? Parce que j’ai faim moi !
Je souris, et fronce les sourcils en le regardant.
- Et oui, rien ne change…
Nous rions de cette blague qui nous appartient. J’ai faim, trois petits mots qui veulent simplement dire : je viens de dépenser beaucoup d’énergie avec un autre être humain et je dois remplir mes batteries au plus vite. Je crois que c’est comme ça qu’il me l’avait expliqué. Les crises de rires devant mes parents ébahis, lorsque ces trois mots franchissaient ses lèvres après une nuit agitée, me reviennent à l’esprit. J’ai l’impression d’enfiler de vieux vêtements, de rajeunir de trois ans. Pourtant je ne suis plus la même personne, je ne suis plus cet ange innocent et plein d’espoir. Mais avec lui, j’ai envie d’y croire, ne serait-ce que le temps d’un déjeuner.
- Et sinon, que deviennent tes parents ?
Apparemment, ce temps ne me sera pas accordé.


Dernière édition par Tureïs le 11.03.09 3:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner   11.03.09 3:18

Je veux en savoir pluuuus sur Nicolaaas :D

Par contre :

"J’aime être avec lui qui est la seule personne" :S c'est pas très joliment dit

"Nous rions à cette blague" > on dit pas "rire de" ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Menkalinan

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner   11.03.09 10:09

Vraiment... je ne sais pas si c'est une progression, mais ton écriture est fluide, c'est agréable à lire. On sent de la musique dans tes phrases, entre le choix des mots, les rythmes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tureïs

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner   11.03.09 13:17

Merci Menka, c'est super gentil, je vais essayer de ontinuer comme ça alors !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsih




MessageSujet: Re: Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner   11.03.09 18:09

Beurre et nutella!

Très agréable. Un peu comme un doux effleurement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner   11.03.09 23:10

Pour moi Beurre et nutella ce serait plutôt Beurk ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #69 - Le temps d'un déjeuner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "
» Raclette déjeuner
» le temps precis....
» Figé dans le temps
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Maël-
Sauter vers: