AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #524 - Te protéger du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #524 - Te protéger du monde   30.04.09 11:35

Jeudi 30 avril 2009
à Paris

Soleil. Irradie la fenêtre, dépose une chaleur sur les vitres, embrase le ciel à l'aube. Printemps. J'ouvre les yeux, me blottis contre Lola, pose ma tête sur son épaule. Elle ouvre un peu les yeux.
« Quelle heure il est ? »
Je me déblottis, attrape mon portable sur la table de nuit. Il est temps de se lever. Je dépose un petit baiser, tout doux, sur les lèvres de ma fiancée, passe une main dans ses cheveux fous. Nous émergeons des draps, telles deux créatures antiques aux mouvements gracieux, traversons l'appartement qu'une aurore délicieuse baigne de lumière d'or, et tandis que je me rends dans la chambre de Kokhavah pour lever notre petite fille chérie, Lola se dirige vers la cuisine où elle prépare notre petit-déjeuner.
Une fois prêts, nous quittons l'appartement. Depuis que Lola travaille comme stagiaire aux éditions de l'Encrier, c'est moi qui garde notre fille toute la journée. Accrochée à mon ventre dans un porte-bébé kangourou, elle découvre chaque matin l'enfer du métropolitain, la cohue, les gens qui courent et crient et râlent et poussent et cognent, les odeurs d'urine et de crasse, de parfums trop lourds ou de sueur fermentée. Elle entend mille et une discussions idiotes, le langage sale du peuple, vulgaire, les discours des mendiants, les mauvais accords d'accordéonistes sans-le-sous. Je voudrais la protéger de tout ce monde, de cette horreur inéluctable. Mais je ne peux pas. Ma fille a vu le jour sur cette Terre, et elle y grandira, parmi nous, entre les peurs nucléaires et les angoisses pétrolières, cotoyant la faim, la soif, les maladies, pleurant la puissance de l'argent, de la beauté, du pouvoir. Moi-même, comme tant d'autres, j'ai été aspiré dans ce gouffre maudit qu'est la réalité. Mes bras enlacent un peu plus fort le corps de Kokhavah. Inutilement, mais plein d'amour.
Une fois dans le XVIème Arrondissement, nous rejoignons l'appartement de son arrière grand-père, aux côtés duquel nous passons toute la journée. Je pense qu'il n'est pas sot de lui laisser la chance de le connaître, même si, parait-il, Robert était un homme mauvais par le passé, et même si toute notre famille l'a de ce fait abandonné. Depuis qu'il voit son arrière petite-fille chaque jour, Robert devient de plus en plus gâteux, comme s'il retombait dans la plus parfaite innocence, comme s'il ne pouvait plus se voir exister et se juger lui-même. En revanche, à mesure que son esprit se détériore, son corps reprend vie, et sa faible masse décharnée se remplume peu à peu. Comme si la présence de Kokhavah, nourricière, implosait son temple du Pourrissement.

Arthur amena l'enfant là où le vieillard attendait la mort. Et l'enfant, qui portait en elle un pouvoir supérieur à celui de sa mère et de son père réunis, en touchant la peau desséchée de son arrière grand-père, injecta en lui une force de vie, un onguent irriguant les tissus, et Robert commença à rajeunir et à recouvrir la santé. Sous les yeux impuissants d'Arthur, qui n'avait eu jusqu'alors aucun pouvoir sur la vieillesse et la mort, l'enfant venait d'accomplir un miracle, et de découvrir elle aussi l'étendue de ses capacités.

Je rédige ce petit morceau de texte dans le métro, en rentrant de chez Robert. Les gens me regardent et me sourient. Un jeune homme si séduisant avec un bébé (probablement sa soeur ou sa nièce, il est si jeune !), pensez-donc, ça attendrit les visages. Je voudrais disparaître de leurs regards en cet instant, devenir invisible, me téléporter dans notre appartement et ne plus en sortir.
Nous arrivons à Oberkampf, et sortons du métro. Dans la rue, nous croisons Simon, fringuant, vêtu de son habituelle veste noire et de ses chaussures à pointes. Tout sourire, il se précipite sur nous.
« Salut Julian, salut petite puce.
- Salut Simon, tu vas bien ?
- Oui, figure-toi que j'ai du nouveau pour toi !
- Ah oui ?
- Oui, David Brossard a répondu au sujet de ton livre... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fragment #524 - Te protéger du monde   30.04.09 22:56

Juste un tit mot pour dire que je suis heureuse d'avoir des nouvelles de trois de mes chéris! (plus d'autres à travers eux.. lol) :p :) :) :)
ça fait plaisir de te lire! :)
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #524 - Te protéger du monde   30.04.09 23:19

Merci lacowboy, tu as le don de remotiver les gens ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Menkalinan

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #524 - Te protéger du monde   30.04.09 23:33

Oh, j'aime beaucoup la façon dont tu traites la "rentrée" de Kokkavah dans le monde, surtout les "discussions idiotes". C'est léger, ça m'a fait sourire. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #524 - Te protéger du monde   02.05.09 20:54

J'aime bien le passage du retour en métro, je trouve ce Julian là super craquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tureïs

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #524 - Te protéger du monde   02.05.09 21:17

Oui un beau Julian comme on voudrait le voir plus souvent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #524 - Te protéger du monde   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #524 - Te protéger du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GUIDE] Le monde de tous les logiciels GPS sous WM
» Rubrique des écrits protégés et monde de l'édition
» Tour du monde en voilier
» Le compteur du monde
» Les mentalistes du monde entier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: