AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #525 - Défaite

Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #525 - Défaite   01.05.09 1:26

Vendredi 1er mai 2009
à Paris

Lola me ressert un verre de rhum, et pose sa main sur la mienne. Compatissante. Ses yeux s'humidifient, embués de tendresse. Elle y croyait au moins autant que moi. L'alcool, ami de ma peine, imbibe mon sang et nourrit ma peau de brûlure. Il traverse ma gorge et se jette dans mon corps, d'autant plus féroce que je n'ai rien pu avaler ce soir.
Désolé Julian, il a refusé ton manuscrit. Il a dit... il a dit que ça ne valait rien.
Salauds. Vous n'êtes tous que des salauds. Ce porc de David Brossard, pour lequel ma fiancée travaille en gagnant trois fois rien, qui dit que je ne vaux rien, et toi Simon, pourquoi venir me répéter ça ? Quel intérêt avais-tu à me planter ce couteau dans le ventre ? Je vous déteste tous. Je hais votre incapacité à comprendre mon talent, votre cécité. J'AI du talent, c'est indéniable, Nathan le savait et m'estimait pour cela. Je ne PEUX PAS ne pas avoir de talent.
Je voudrais empoigner un crayon et du papier, déverser ma rage dans le sang d'Arthur et lui ordonner de massacrer des vies au lieu de les sauver, le faire basculer dans un autre camp et savourer la morsure du mal. Mais je ne peux pas. Le chant des Muses reste muet, et, quand bien même il murmurerait à mon oreille, je ne pourrais pas écrire une ligne, trop accablé par le poids de ma défaite.
Je n'ai pas réussi. Je n'ai pas réussi. Je n'ai pas réussi.
Ce sur quoi je plaçais mes espoirs depuis des mois, ce autour de quoi je bâtissais mon avenir, tout cela vient de s'effondrer, et je n'avais pas prévu cette possibilité. Lorsque je feignais d'avoir peur, lorsque je doutais de mes chances, je simulais en réalité pour ne pas provoquer le destin, mais j'étais sûr et certain de voir mon manuscrit séduire les éditeurs.
Demain matin, c'est férié, mais je travaille quand même. Au moins, Lola pourra garder la petite, à qui j'éviterai une virée dans le métropolitain. Il me tarde que Robert ne meure pour hériter de sa fortune potentielle, et non, je n'éprouve même plus de honte à penser de telles choses.
Le destin m'a toujours souris.

Mais aujourd'hui il te tourne le dos.
Pauvre petit Julian...


Dernière édition par Altaïr le 01.05.09 19:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Menkalinan

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #525 - Défaite   01.05.09 19:32

:(:(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Fragment #525 - Défaite   01.05.09 22:39

t'as changé la fin... humhumm...
Revenir en haut Aller en bas
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #525 - Défaite   01.05.09 22:52

Oui, il me semblait pas très clair ^^
Mais ça revient au même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #525 - Défaite   02.05.09 20:56

Zut
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tureïs

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #525 - Défaite   02.05.09 21:20

On l'avait oubliée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #525 - Défaite   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #525 - Défaite
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coup de gueule : 14 juin 1940 défaite allemande
» Fragment, royaume de neige
» UNE TETE BIEN FAITE?
» Vous Me Faite Rougir
» Fragment d'infini

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: