AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #526 – Délice et appréhension

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #526 – Délice et appréhension   03.05.09 14:00

Samedi 2 mai 2009
à Paris
Me revoilà sur la piste des regards. Là où lèchent les yeux les corps alanguis. Là où la nuit épouse les corps et le sang. Là où l'alcool et l'ivresse scintillent sur la peau, huilant d'amertume et de folie la danse et la magie. Gilet noir sans manches, mitaines de cuir, crayons bordant les yeux. Je suis cet ange que vous connaissez, messager de l'ombre aux ailes repliées. Je tournoie entre vos corps qui se compressent et se ploient, se plient et s'ouvrent, comme des fleurs de papier mouillé.
Tu n'en voulais pas, de ma gentille histoire ? Tant mieux. J'en ai assez d'être gentil, j'en ai assez d'être unique et indivisible. Je veux éclater à nouveau, me briser en de multiples morceaux. Je veux que mes facettes dansent en moi, être tour à tour chacun de vous, me métamorphoser. Je veux que vous voyiez combien je suis imprévisible, combien je suis changeant. Nul ne peut prétendre me connaître, nul ne peut me rattraper. Je suis insaisissable. Quel présomptueux a pu croire que tout était fini, là où tout n'est qu'évolution perpétuelle, là où tout recommence sans fin ?
Je regarde les autres, et les autres me regardent. Avec délice et appréhension. Car je suis la Beauté terrifiante aux yeux de métal. Les iris chargées de feu et de glace. Le Dieu des Dieux, qui absorbent les différences pour mieux se transformer. Celui qui se nourrit de ce qu'il n'est pas. Celui qui n'est rien d'autre que les autres.
Et la musique entre en moi, souveraine, reine des basses telluriques. Ses mouvements tectoniques font trembler les piliers de mon corps, cadencent mon sang et mon esprit. Mes paupières se referment et oublient le monde. Et Lola. Et ma fille. Et tout ce qui a de l'importance.
Il n'y a plus que moi.
Et moi.


Dernière édition par Altaïr le 08.03.10 15:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Tureïs

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #526 – Délice et appréhension   03.05.09 16:09

J'adore ce fragment plein de poésie, où l'on entend les mots chanter ( et pas du Brit-Brit lol ).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Menkalinan

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #526 – Délice et appréhension   03.05.09 17:51

Plus que les mots, c'est le phrasé qui compte et qui chante. J'aime beaucoup ce style d'écriture, cela fait une belle parenthèse dans la narration. Par contre, je crois qu'au fond de moi, j'aurai aimé le voir totalement guéri, ne serait-ce que pour Lola et Kokkavah. Mais ce serait moins drôle sinon...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #526 – Délice et appréhension   03.05.09 21:14

Oui, on avait cru à la guérison totale...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #526 – Délice et appréhension   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #526 – Délice et appréhension
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meg Harris Williams, Donald Meltzer
» L'appréhension du monde
» compréhension d'un shémat fournit avec un moteur
» L'Aventure à Hélice
» Vivaldi: Hélice à pas variable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: