AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #126 - La rivière qui s'oublie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tureïs

avatar


MessageSujet: Fragment #126 - La rivière qui s'oublie   22.10.09 23:37

Jeudi 22 octobre 2009
à Paris

Il me semble parfois que le monde nous tient dans sa main, nous berce d’un rythme lent, nous guide vers un destin. Il arrive, à certain moments, que les lignes de la vie se tissent harmonieusement, dessinent une tapisserie où tout trouve enfin son sens. Il y a des instants où l’on respire au rythme de l’univers, en accord avec la terre, où nos pas dansent sur le tempo de la musique des sphères.
Dans ces méandres sinueuses, la vie, rivière impétueuse, cache des criques et bassins, des plages de sable fin. Dans ces havres de douceur, l’homme peut ressourcer son cœur, la vie y a creusé un lit pour qu’ainsi il soit séduit. Prend garde petit homme, la vie est bien perverse ; elle n’est pas loin, la chute qui te projettera, petite écume, dans les tourments de l’amertume.

« Maël, tu dors ?
- Hein ?
- Tu n’écris rien depuis plus de cinq minutes. »
Lucie me fixe, le regard plein de questions, un peu de moquerie au fond de ses yeux marrons.
« Toi t’as pas dû te coucher tôt…
- Non effectivement. Mais ça en valait la peine. »
Je prends mon air mystérieux et me replonge dans le monologue de monsieur Vidal. Ce prof aura ma mort sur la conscience. Mon stylo fuit devant moi, glisse sur la page comme doté d’une volonté propre. Le processus qui nous permet d’écrire me fascine. Comment quelque chose peut-il devenir à ce point automatique ? Comment ma main peut-elle tracer ces signes sans que j’aie conscience de ce que je fais ? Comment les mots peuvent-ils translater si directement de mon oreille à mon poignet ?
Que de choses dont nous n’avons pas conscience, que d’instants perdus à jamais, disparus dans l’automatisme de la vie, ces mouvements vivants transformés en une mécanique sans vie car dépourvue de volonté propre.

« Maël ? Maël ?
- Hein ? Quoi ?
- Tu dors.
- Pardon.
- Tu devrais aller te recoucher. Je te refilerai le cours demain.
- Ouais, je vais faire ça. Merci Lucie »
Je rassemble mes affaires et m’éclipse discrètement du cours, sans même savoir ce que je vais faire. Cette nuit, pour la première fois, quelqu’un m’a pris…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #126 - La rivière qui s'oublie   23.10.09 0:11

Le titre est approprié, ce fragment coule comme de l'eau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Lysithéa
Invité



MessageSujet: Re: Fragment #126 - La rivière qui s'oublie   25.10.09 15:54

Un jour Maël je te ferai un cours sur le traitement de l'information, et tu comprendras comment ses gestes deviennent automatiques....et bien dis donc ça sert d'être étudiante en Psycho lol ! Très beau fragment !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #126 - La rivière qui s'oublie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #126 - La rivière qui s'oublie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Bjornstad, Ketil] L'appel de la rivière
» Je ne vous oublie pas mes ami(e)s
» [b]le livre des livres pour enfants[/b] de François Rivière
» La rivière rouge - Red River - 1948
» Plongée sur la Rivière des Outaouais - 18 Septembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Maël-
Sauter vers: