AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #20 - Le salopard

Aller en bas 
AuteurMessage
Isis

avatar


MessageSujet: Fragment #20 - Le salopard   11.04.10 16:25

Vendredi 10 avril
à Lyon,


Je regarde mon réveil. 5h20. J’ai l’impression qu’un troupeau d’éléphants m’est passé dessus. Je jette un coup d’œil rapide autour de moi. Je distingue des formes et des ombres, dessinées grâce aux lumières des lampadaires dans la rue à travers ma fenêtre. Des corps de bouteilles gisent ça et là. Une odeur forte de tabac règne dans cette pièce. Les cendriers en sont la source. Je continue à faire ce tour d’horizon et je constate qu’il y a une présence à côté de moi. J’y regarde de plus près, c’est Mathieu. Nous sommes tous les deux dans mon lit, en tenue très légère. Je n’ai aucun souvenir d’hier. Je n’éprouve même pas de l’inquiétude par rapport à ça et à ma relation avec Elliott. Mais cela ne m’empêche pas de trouver la force, malgré ma gueule de bois, de me lever, d’allumer la lumière et de réveiller Mathieu. Je trouve son pantalon et son t-shirt, en tas sur le sol et à l’envers – il n’a même pas pris le temps de les plier correctement. Je les lui jette à la figure. La lumière avait déjà sérieusement contrarié Mathieu, mais mon geste a laissé place à la surprise.

- Casse-toi d’ici Mathieu.
- Mais, attend, il n’est que 5h20 du mat’. On commence les cours dans à peine trois heures. Je peux pas rester ici ?
- Je sais pas ce qu’on a fait hier et ce qu’il s’est passé pour te trouver dans cette tenue chez moi, mais ne te fais pas de films. Si tu sais ce qu’on a fait et que ça te plaît alors dis toi que t’as rêvé. Ok ? Maintenant, tu te casses !
- Ok, ok, calme-toi.

Sa nonchalance m’énerve. J’ai besoin de bien trois heures pour essayer de retrouver un état correct et ce n’est pas avec lui que je vais y arriver. Voyant qu’il prend tous son temps pour se réveiller, je le prends par le bras et le tire jusqu’à la porte. Je le pousse dehors et referme celle ci.
- Et Gab ! Et mes affaires ? Tu vas pas me laisse rentrer à poil quand même ??

Je rouvre pour les lui jeter et je referme aussitôt.

14h30. J’ai énormément de mal à rester éveillé en cours. Mon professeur m’a félicité de mon travail sur le politiquement incorrect mais mon état m’empêche d’en profiter. Juliette a bien vu que je ne suis pas dans mon état. Je lui raconte ma « folle » journée d’hier. Elle n’apprécie pas mon comportement par rapport à Mathieu et à Elliott. Je deviens un « gros salopard ». Merci Juliette. D’ailleurs, Mathieu n’est pas là. Il n’a surement pas trouvé le courage de venir jusqu’à l’école aujourd’hui.

Je reçois un message de Mickaël.

Je vais sur Lyon ce week end pour voir de la famille. Je ne reste avec eux que le samedi midi. Alors si tu en as envie, on peut se voir après. Tiens-moi au courant. Bisous grand. Tu me manques.
Aucune envie de le voir celui là. Depuis qu’il sait que j’ai changé de bord, il s’attache beaucoup trop à moi. Il est temps de mettre les points sur les « i ». Je ne l’accepterais que comme un bon ami de toute manière. Il faudra qu’il s’y fasse.
Alors que je suis en train de lui faire comprendre cela, de manière assez douce, car le mot « salopard » de Juliette résonne dans ma tête, Elliott m’appelle. J’ai envie de l’éviter mais je me sens obligé de répondre. Je sors de la salle pour lui parler.

- Allô Elliott ? Ca va ?
- A toi de me dire si tu vas bien. Tu te souviens d’hier ? J’ai cru comprendre que tu étais totalement déchiré. Tu te souviens de la manière dont ça s’est passé ? Inutile de te dire que tu m’as énormément déçu.
- Ecoute Elliott, je sais pas quoi te dire. Tu es étudiant aussi. Tu n’as jamais été dans un état pareil ?
- Si, bien sûr. Mais jamais avec quelqu’un qui me faisais des saloperies alors que j’étais au téléphone avec mon copain.

Cette conversation a au moins quelque chose de bénéfique : elle me ramène les pieds sur terre. Les effets de l’alcool et du krak s’estompent beaucoup plus rapidement.
- Ah bon, on a fait ça ?

Et merde. J’aurais jamais du dire ça.

- Quoi ? Parce que tu te souviens même pas d’avoir fait ça ? Ecoute Gab, j’ai tout entendu. Et ton connard là, il avait l’air d’être assez proche de toi, alors fais pas l’innocent.

- Oui, je ne me souviens de rien de la journée d’hier. A part le début de ton coup de fil. Je suis désolé d’avoir été dans cet état mais ce n’était pas pour faire ce que tu crois.

- Tu as couché avec ton salaud ?

Le moment n’est pas aux mensonges et puis, ça ne serait pas cohérent avec mon amnésie. L’honnêteté est la meilleure des alliées.

- Je ne sais pas. Je me suis réveillé ce matin à ses côté et je l’ai foutu dehors.

- Tu me dégoûtes Gabriel. Je crois que ça va pas le faire entre nous si c’est comme ça dès le début de notre relation. Laisse-moi-y réfléchir. Je te rappelle plus tard.

Je n’ai pas le temps de lui dire au revoir qu’il a déjà raccroché. Je tombe de haut. En même temps, je le comprends. Je ne sais pas comment j’aurais réagi à sa place. Je n’ai pas la tête à m’attarder sur cette histoire.
En coupant cette conversation, je retombe directement sur ma réponse à Mickaël. J’efface ce que j’avais à lui dire pour lui demander de venir me retrouver dès qu’il peut chez moi. Il y passera également la journée de dimanche.
Je retourne en cours. Juliette est là et a compris que je me suis fâché avec Elliott.

- Alors, comment ça s’est passé avec Elliott ?

Son regard grave me rappelle ce qu’elle m’a dit il y a peu. J’arbore mon plus beau sourire et réponds :
- A merveille !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isis

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #20 - Le salopard   11.04.10 16:27

Toujours le même problème avec le numéro du frag. Je le défini mais je n'arrive pas à le faire prendre en compte dans mon titre...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fragment #20 - Le salopard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fragment, royaume de neige
» Fragment d'infini
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "
» Fragment, royaume de neige.
» [Fahy, Warren] Fragment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: ARCHIVES :: ANCIENS PERSONNAGES :: Gabriel II-
Sauter vers: