AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #86 - Sweety

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mintaka

avatar


MessageSujet: Fragment #86 - Sweety   12.04.08 17:43

Dimanche 14 octobre 2007
à Dijon

Bientôt cinq jours que nous sommes là Kokhavah et moi. J’en ai marre, sûrement autant qu’elle ! Les quatre murs de cette chambre d’hôpital me rendent dingue, j’ai l’impression d’être comme un oiseau en cage, et je ne demande qu’une chose : m’envoler avec mon petit oisillon sous mon aile, pour qu’on puisse commencer notre « vraie » vie, ensemble.
Papa m’a dit que la chambre de ma Princesse était déjà toute prête, toute belle. Elle n’attend plus qu’elle !
Les journées sont longues. Les filles ont les cours, et leur vie à gérer, elles ne peuvent décemment pas passer leur vie à mon chevet. Et puis mes parents ont le boulot, la maison et ma petite sœur… Moi qui voulais tant me retrouver seule avec ma fille, je suis servie ! Mais la pauvre petite crevette est épuisée, et dort beaucoup. Comme un bébé quoi ! Et on peut pas dire que les programmes à la télé soient d’une compagnie géniale non plus !
On frappe à la porte.
« Mademoiselle Sinclar ? Je viens chercher « Kokava » pour sa petite pesée de la journée et quelques examens.
- Heu, c’est « Korrrrrravah » en fait !
- Ah oui, pardon. Enfin faut dire que c’est pas commun aussi !
- Désolée, j’aurai pu l’appeler Emilie ou Stéphanie aussi, mais c’est moche !
- … Heu bon, je vous la ramène dans une heure ! »
C’était trop tentant ! Son prénom sur sa blouse, et ses réflexions bidon sur le prénom de ma fille. C’est sur, Stéphanie, ça, c’est commun !
Elle se retourne sans un regard, partant avec ma fille au prénom si bizarre, et claque la porte en sortant.
Je souris ! Bon, il faut optimiser cette heure de solitude au maximum, m’occuper pour ne pas penser que ma fille est loin de moi.
Je me lève et me dirige devant le miroir.
« Bonjour Maman ! »
Je me regarde, je n’ai pas l’impression d’avoir changé. Et pourtant tout sera différent maintenant. Je ne suis plus seule. Je suis Deux.
Mes yeux se posent sur la petite trousse de maquillage que m’avaient apporté les filles. Ca faisait longtemps que je n’avais pas pris soin de moi un peu. Un peu de blush, de mascara sur mes cils. C’est tout de suite autre chose. Je me dois d’être belle pour ma fille aussi.
Je regarde ma montre, 10h43. J’ai une faim de loup, et ce n’est pas la bouffe dégueu de l’hôpital qui va me rassasier. Les médecins m’ont déconseillé (pour ne pas dire interdit) de toucher à la « malbouffe » du distributeur de l’entrée, mais là, l’appel est trop fort !
Je sors la tête par l’entrebâillement de la porte, la voie est libre ! Je parcours à pas de loup le couloir. Encore trois mètres… Deux…
« Dites-donc Mademoiselle Sinclar ! Je croyais que le distributeur vous était interdit ! »
Ouch, si proche du but ! Je me retourne doucement, la tête rentrée dans les épaules.
« Oh, Théo ! Vous m’avez foutu la trouille !
- On se tutoyait hier, on pourrait peut-être continuer non ?
- Heu oui désolée, mais j’ai eu une trouille bleue que ça soit le professeur là tu vois !
- J’me doute ! J’ai fait exprès !
- Bien joué gros malin ! D’ailleurs qu’est ce que tu fais là toi ?
- J’ai vu Stéphanie dans le couloir emmener Kokhavah à la pesée, je me suis dit que j’allais passer te faire un petit coucou. Elle tirait une de ces tronches d’ailleurs... »
Je pouffe de rire comme une gamine !
« Heum oui, j’y suis allée un peu fort avec elle je crois ! »
Je le regarde me sourire. Je n’avais pas fait attention à cette petite fossette sur sa joue gauche… Je rougis. Mais pourquoi est-ce que je rougis ?! Je me reprends.
« Bon, en attendant, j’ai toujours faim moi !
- Viens par là ! »
Il m’attrape la main, sans me demander mon avis. Il est gonflé cet interne ! Bizarrement, je ne dégage pas ma main de la sienne… Ca fait si longtemps que je n’avais plus senti une autre main que celle de Kokhavah dans la mienne, je n’ai pas le courage.
Il m’entraine jusque dans la salle de repos des internes, vérifie bien qu’elle soit vide avant de me faire entrer, et me sort de la poche de son sac tout un paquet de bonbons.
« Ah mon sauveur ! Ma ration en sucre !
- Je me doutais que tu commençais à trouver le temps long ! Et puis j'imagine que c’est pas avec la soupe de l’hôpital que tu vas reprendre des forces hein !
- Merci… beaucoup ! »
Un interne entre dans la pièce, étonné de me voir là.
« Et maintenant retournez dans votre chambre Mademoiselle ! Enfin on a pas idée de se balader comme ça dans les couloirs ! »
Je regarde Théo, un peu interloquée, et il m’envoie un clin d’œil. Je marche dans son jeu :
« Oui bon pardon hein, je me suis perdue ça arrive ! »
Je lui souris avant de me retourner, et de bousculer le petit interne en sortant.
Je souris le long du couloir, en serrant le paquet de bonbons dans ma poche…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.forum-actif.net/index
 
Fragment #86 - Sweety
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fragment, royaume de neige
» Fragment d'infini
» Fanart by Sweety
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "
» Fanart' by Sweety

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: ARCHIVES :: ANCIENS PERSONNAGES :: Lola-
Sauter vers: