AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #556 - Une succube

Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #556 - Une succube   27.08.10 16:01

Vendredi 27 août 2010
à Paris
« Le problème, c'est que Yacin est très lié à son autre club, et à mon avis, il a infiltré le Conseil pour nous espionner, rien d'autre. 
- Tu es parano.
- Non, je suis pas parano, je dis ce que je pense, et je suis sûr que j'ai raison. »
J'essaye de calmer Barthélémy. La conversation s'éternise et me fatigue, et en face de moi, Lily manifeste des signes d'ennui profond.
« Il y a d'autres gens qui pensent que sa participation au Clan en tant qu'Administrateur est une aberration. Tu ne le connais pas, mais crois moi il n'est pas digne de confiance, et ni Charly, ni Elisabeth, ni Robert ne lui auraient laissé libre accès à la moindre responsabilité. 
- Barthe, je suis au restaurant, je suis occupé. Est-ce qu'on peut parler de tout ça une autre fois ? 
- OK, tiens moi au courant de la date du prochain Conseil. Par mail. Merci.
- A plus. »
Je raccroche et découvre deux messages reçus pendant que je discutais. Ils viennent de Tomasz, le Secrétaire du Clan. Apparemment, il faut que je signe des papiers pour la Préfecture. J'éteins mon I-phone et relève les yeux vers Lily, qui me considère d'un air agacé, un verre de vin blanc au bord des lèvres.
« Désolé, c'est le boulot, dis-je en savourant mes phrases clichés. Où on en était ? »
Lily avale une gorgée de vin et me toise avec du feu dans les yeux.
« Tu me parlais de ce bouquin que tu as écrit, et qui n'a pas été édité.
- Oh, c'est vrai. Pardon.
- Tu allais me raconter de quoi ça parle...
- Oui... excuse-moi. Je... c'est un peu idiot, parfois j'y repense et j'ai honte, c'est une sorte d'histoire fantastique, mais pas dans le même style que tous ces bouquins pour adolescents que tu peux trouver à la FNAC, non, c'est plutôt travaillé, je veux dire, au niveau du style quoi, je n'ai pas fait n'importe quoi...
- OK. Et tu peux me dire de quoi ça parle avant que je me lasse définitivement de cette discussion ?
- Eh bien... c'est une histoire inspirée par des gens que j'ai croisé dans ma vie ces dernières années, je sais pas, des gens qui m'ont marqué, même s'ils n'ont pas joué un rôle très important, je me suis souvent senti « lié » à eux, « connecté », c'est un peu bizarre je sais, et puis je les ai affublé de super-pouvoirs, comme dans les comics américains, j'adorais ça quand j'étais petit alors...
- OK, je vois. »
Évidemment, ça n'est pas très exaltant dit comme ça. Le mépris de Lily -bon dieu, cette fille est une collègue de McDonald's de Juliette, une pauvre fille sans ambition, et elle se permet de me juger ?-, ce mépris palpable et tenace, je le vois se déployer dans ses yeux et s'étirer dans le pli de ses lèvres comme une méduse. Je me sens jugé dans le regard de cette fille plastique, et je déteste ça, je voudrais lui prouver que je suis un type bien, un mec intéressant, l'éblouir. Pourquoi est-ce que je suis toujours attiré par ces beautés ardentes ou glacées, ces sourires hautains ? J'ai beau déployer mes prunelles de feu et de froid, mes plus belles poses, un timbre artificiel, tout un arsenal d'attaques et de séductions, Lily aux cheveux roux me méprise et m'excite, elle me rappelle Sylvia, comme si les visages connus des êtres familiers revenaient hanter les traits de nos nouvelles rencontres, ou les voix, ou simplement les mots et les morceaux de l'âme, comme si tout cela n'était qu'un vaste manège sans fin.
« Donc, si je résume bien, dit-elle avec aigreur, tu es un bon parti au niveau de l'argent, mais je dois m'attendre à finir divorcée, désespérée par ton charme et avec deux enfants que tu daigneras pas éduquer ? Et tu continueras à vivre avec tes deux frères, en écrivant des bouquins pour adolescents, et en vendant des vieux objets poussiéreux ? Il va falloir apprendre à mieux te vendre, mon chéri. »
Lily avale une autre gorgée de vin. Sa jambe a entrepris de caresser la mienne sous la table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
 
Fragment #556 - Une succube
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fragment, royaume de neige
» Fragment d'infini
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "
» Fragment, royaume de neige.
» [Fahy, Warren] Fragment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: