AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #8 - les chemins de CompoStelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alkaïd




MessageSujet: Fragment #8 - les chemins de CompoStelle   18.09.10 11:09

Vendredi 17 septembre 2010
à Dijon

D’un pied ferme et léger j’ai donc marché, marché, marché jusque sur les chemins de CompoStelle, posant mes pieds cornés et usé sur les braises fragiles d’un passé flamboyant qui parfois, encore récemment, laisse s’enflammer pour un bref instant un temps éteint, puis le lourd silence du vide.
Sur les murs de ce Lascaux cybernétique, combien de vérité, combien de fantasme, combien de mots, combien de maux … oui ma corne et ma cornée se sont brulés sur ces braises encore chaude, j’en ai parfois essuyé des larmes en suivant les parcours chaotiques d’êtres hybrides, je me suis cru parfois perdu dans cette espace sans balise, sauvage et infini, au bord de la peur et de la folie, mais les rambardes froides, glacées et invisible tenaient fermement la laisse, j’ai imaginé parfois tomber sur une musique folle qui m’aurait fait traverser des champs brulant de passion, un vent bouillant arrachant mes paupières, traversant violement mon cœur, une musique qui aurait explosé sur des morceaux de haines pures me faisant ressentir la douceur de l’amour, une musique nerveuse, sauvage qui aurait voulue se débarrasser d’un indésirable et, paradoxe, d’autant plus désiré, une musique qui aurait hurlé sa rage par des rythmes imprévisible, tel un animal suant une puanteur suffocante, sauvage et attirante qui m’aurait jeté dans la merde poisseuse, la merde d’une bête omnivore, et qui d’un sabot martial m’aurait obligé, ou encore une musique mythique qui dans un solo m’aurait guidé vers des étoiles mystiques emplies de jeune dieux et déesses presque nu et forniquant en chantant des chant sacrés dans des langues oubliées, une musique témoin qui délicatement m’aurait soufflé les mots d’amour que je n’ai jamais su dire, oui, oui, oui, oui, les braises des chemins de CompoStelle recèlent des secrets imperméables, des mots, des phrases, des envies, qui deviendront un jour les novas explosantes illuminant les barbarismes des futurs prévisibles, la lutte pour le bien et contre la mal n’as pas de fin, et ceux-ci se jouent de nous et de nos illusions, pauvres certitudes fragiles face au pouvoir sans limite du temps, l’espace est infini, les étoiles aussi, et le futur nous toise, goguenard, je prends ta main dans la mienne et la sert si fort, que la douleur te coupe le souffle tu voudrais hurler, mais l’oxygène à reflué de tes poumons et il ne sort que rien du vide, alors, alors, alors ton esprit s’emballe, pourquoi, pourquoi, pourquoi moi, pourquoi maintenant, tu souffres et voudrais mourir mais tu ne peux pas, tout ton corps se débat, et frappe ce qu’il peut, essayant de déplacer la douleur, de l’annihiler, tu deviens animal et ton visage effrayant se déforme, je relâche mon étreinte et je suis tel une baudruche d’enfant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #8 - les chemins de CompoStelle   25.09.10 2:41

Je kiffe :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
 
Fragment #8 - les chemins de CompoStelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ultreïa, Chemins de Compostelle . Terminé
» Les Chemins de Compostelle
» [Ubac, Claire] Les chemins de Sarasvati
» Fragment, royaume de neige
» Bibliothèque des Chemins de Fer (Hachette)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Asaliah-
Sauter vers: