AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #53 – Le voyageur égaré

Aller en bas 
AuteurMessage
Procyon

avatar


MessageSujet: Fragment #53 – Le voyageur égaré   12.04.08 11:45

Samedi 8 mars 2008
entre Plombières-lès-Dijon et Paris

9h16. Dois-je les laisser ? Dois-je leur dire ? Ça leur ferait sûrement plaisir de savoir leurs quatre enfants réunis dans une même ville. De toute façon j'ai pris mon billet par Internet, et Laura m'a répondu qu'elle viendrait m'attendre à ma sortie du train. Et puis je n'ai pas le temps de leur dire, j'ai déjà à peine celui d'aller à la gare. J'embrasse ma mère dans la cuisine, j'embrasse mon père devant la télé. En voyant mon sac, ce dernier fronce les sourcils, je lui dit alors que je pars pour le week-end ; ou plus. Il pousse un petit grognement puis tourne la tête. Voilà une grande discussion. Un petit coup d'œil à ma montre, je dois me dépêcher.
Ma descente du bus correspond à peu de chose à l'heure de départ du train. J'entre passage Henri Vincenot, composte mon billet, grimpe quatre à quatre les escaliers menant aux quais, malgré mes ampoules, vestiges d'une semaine de rangers. Je trouve rapidement ma place dans la voiture 14.
Les villages défilent les uns après les autres, les arbres tapissent d'un vert foncé les vitres un peu sales de ce train qui me conduit vers ma sœur. Comment va-t-elle?
Apparemment elle va bien parce qu'elle n'est ni sur le quai, ni dans le hall, ni même devant l'entrée de la gare de Lyon. A Paris bien sûr. Je la reconnais bien là.
Je hèle un taxi. « 12 rue de la Folie Méricourt ! »
Je claque la porte du taxi devant un immeuble gris dont la porte d'entrée est ouverte. J'entre donc sans indiquer mon arrivée, de toute façon un panonceau indique que l'interphone est en panne. Je frappe au 4ème étage. Une voix d'homme, accentuée fortement américaine me demande qui est là, je réponds. Il m'ouvre. Un jeune homme torse nu. J'aurais pu penser que Laura avait bien changé si je n'avais pas tout de suite aperçu ma tendre sœur enlacée par cet individu dans un cadre juste au dessus de l'épaule du bellâtre. Il me regarde et me dit qu'il n'a pas compris.
« Alexandre, le petit frère de Laura » dis-je en montrant la photo et forçant un peu le passage. Il hausse les épaules et retourne dans ce qui semble être la salle de bain. Je pose mon sac vers l'entrée, m'assoies sur le canapé, et compose le numéro de l'oiseau de feu. Au même moment une clé tourne dans la serrure. Sa chevelure d’un brun brillant illumine l'appartement. Elle lâche la porte en m'apercevant, s'excuse en s'approchant - elle m'avait oublié - et m'étreint. J'en profite. Je la vois si peu ces derniers temps.
Nous nous asseyons. Elle tourne un film, et a besoin de figurants. Je serais l'un d'eux. Cet aprèm je l'accompagnerai en courses, il y a quelques accessoires à acheter. Nous commençons dès lundi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fragment #53 – Le voyageur égaré
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Garçons fans de Jane Austen: phénomène rare...
» [Winton, Tim] La femme égarée
» Trois garçons pour quatre filles...
» 45 illustrations scannées d’Albert Chazelle : 8 livres des Six Compagnons + Le voyageur sans visage
» le garçon d'ibaraki

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Alexandre-
Sauter vers: