AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #17 - Complicité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tureïs

avatar


MessageSujet: Fragment #17 - Complicité   05.01.09 15:10

Vendredi 2 janvier 2009
à Paris

Roman, affairé derrière son bar, nous observe. Ma sœur et moi buvons un chocolat, savourant le plaisir de nous revoir, dégustant cette nouvelle complicité qui nous unit. La relation semble encore fragile, mais aucun de nous ne doute de sa longévité.
- Dis donc toi ! Tu te ferais pas mater par le serveur par hasard ?
Je prends mon air le plus innocent possible tandis qu'elle m'interroge du regard, les yeux rieurs.
- Non, je n'ai rien remarqué en tout cas.
- Mon œil.
- Bon, peut être ai-je, par mégarde, partagé ma couche avec lui.
Ma sœur pétille, ravie de cette confidence, de ce morceau croustillant de ma vie. Elle laisse tomber pour quelques instants son masque de bourgeoise raffinée pour redevenir une jeune femme un peu délurée et enjouée.
- Et bien, mon salaud, tu peux dire que tu es chanceux, il est beau comme un dieu.
- Oui, mais bon, ça ne va pas durer, je repars dans deux jours.
- Pourquoi t'obstines-tu dans ce rôle de surveillant ? Tu pourrais être avocat, juge ou que sais-je, tu pourrais même passer ta vie à vivre de tes rentes, pourquoi t'enterrer dans ce trou qu'est Amiens ?
- Je ne me sens pas assez fort pour le moment pour vivre dans une grande ville, c'est vrai que Amiens est une petite ville, mais au moins je maîtrise cet univers, je ne cours aucun risque.
- Un jour ou l'autre il faut savoir lâcher prise et prendre sa vie en main, accepter son destin et prendre le seul risque qui en vaille la peine : risquer de vivre sa vie.
Je ris, et ça me fait du bien.
- Je ne te savais ni poète ni philosophe !
- Tu peux rire, mais garde ce que je t'ai dit en mémoire, ça pourrait te servir un jour. Et si tu veux tout savoir je suis en train de préparer la grande agreg de philo.
- Wahou ! Bonne chance alors.
- Merci, je m'ennuyais à la maison à ne rien faire, finalement je me suis décidée à reprendre ma thèse même si ce n'était pas vraiment du goût d'Olivier.
- J'imagine. Au fait, tu as des nouvelles de Thomas ?
- Aucune, il passe son temps à voyager et à dépenser son héritage en futilités. Tu sais qu'après le décès de papa et maman il a quitté l'armée ? Depuis il passe de temps en temps, de plus en plus bizarre, parfois il me fait peur. La seule chose qui ne change pas chez lui, c'est son physique, on pourrait vous croire jumeaux. Au moins dans la famille on ne peut pas se renier.
Je souris, c'est vrai que mon frère et moi nous nous sommes toujours ressemblé malgré notre petite année d'écart. Sujet de plaisanterie dans la famille, mais rappel incessant de la concurrence qui sous tendait nos rapport.

La conversation se poursuit jusqu'en début de soirée. Ma sœur me quitte pour rejoindre son mari et sa vie. J'aimerais la retenir, lui dire de rester. Mais déjà, alors qu'elle me dit au revoir, son masque s'est reposé, déformant son visage, la transformant en bourgeoise mal baisée.


Dernière édition par Tureïs le 27.01.09 22:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #17 - Complicité   05.01.09 20:32

La toute fin est énorme ! J'ai moins aimé le passage sur Thomas, un peu trop artificiel à mon goût, genre tu veux nous expliquer qui est Thomas à tout prix et le lien avec tes frags précédents. Je sais pas si c'est moi mais du coup j'ai trouvé ça un peu too much.
Et il y a franchement beaucoup trop de fautes, je passe je sais pas combien de temps à corriger, il faudrait faire quelque chose, au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
 
Fragment #17 - Complicité
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fragment, royaume de neige
» Complicité?
» 10 juillet : Complicité entre l'homme et l'animal (Cavalia)
» Fragment d'infini
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Maël-
Sauter vers: