AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #101 – Jardinage intensif

Aller en bas 
AuteurMessage
Procyon

avatar


MessageSujet: Fragment #101 – Jardinage intensif   25.05.08 13:54

Samedi 24 mai 2008
à Laroche-Milay

15h27. Je me suis encore levé avec le jour, pour débroussailler, tondre, ratisser, bêcher, couper... Il fait lourd sous ces gros nuages gris. Noirs. Je revois le marbre.
J'espère seulement que mon départ sans prévenir personne n'a pas trop affecté les tours de garde à la caserne. Si le bip, n'a pas sonné, ils ne se sont peut-être même pas encore rendus compte de mon absence. Tant mieux. Quoique je ne sois pas sûr que Gérald ne soit pas passé chez moi prendre des nouvelles. En fait j'ai laissé mon bip à la maison, et mon téléphone éteint au fond de mon sac depuis que j'ai quitté Plombières.
J'entends 16h sonner au clocher du village. Il n'y a plus grand monde à la paroisse. Les villages du Morvan se vident peu à peu. Comme dans ma tête les idées noires. Elles s'envolent avec le chant des moineaux, des tourterelles et des hirondelles revenues. Je les vois avec plaisir virevolter autour de moi, s'accrochant au souvenir du bien-être qu'elles devaient éprouver en moi. Puis ''ploc'', comme des centaines de bulles de savon, elles éclatent. Mon humeur maussade avec.
Mon grand-père est là, près du feu. Il l'entretient avec les branches, ronces, tas d'herbe sèche, que je lui amène. Il brûle toujours tout, au fond du jardin, dans un petit carré isolé de tout. C'est là aussi que nous avions brûlé de vielles photos de famille il y a près de deux ans. Tu te souviens Ephaïstion ? Il répond par l'affirmative. Il n'avait encore rien dit, mais j'avais bien senti qu'il est revenu. Ça fait à peu près une semaine que je le sens de plus en plus. Sa présence était venue combler le vide causé par l'absence du père. Mon père, certes on ne vivait pas vraiment ensemble, mais le simple fait de savoir qu'il était là si besoin, me suffisait. J'avais un père. Comme tout le monde. Maintenant, Ephaïstion mon ami, il va te falloir le remplacer.
Aïe ! Je viens de me lancer une branche dans la figure. Je vais avoir un cocard. Bon, c'est pas grave. Assis sur sa chaise, il a vu toute la scène. Et ça le fait bien rire apparemment. Mon grand-père est un marrant quand il veut. Il connaît un nombre incalculable de blagues, histoires drôles, jeux de mots, mais c'est de plus en plus rare qu'il nous en fasse profiter. Je me souviens du temps, où plus jeune on venait ici avec les parents. Tout semblait si simple. Si beau. On n'avait même rien à envier à la petite maison dans la prairie, puisqu'on avait notre maison dans le Morvan.
Plus j'en enlève, et plus j'en vois. Les ronces, c'est vraiment de la saloperie. Ça pique et ça sert à rien. Surtout par terre, parce qu'en buisson, on peut encore en manger les mures. Mais par terre, c'est juste bon à vous faire trébucher.

Je me couche et m'endors dans la minute. La bonne fatigue de la journée aidant, je m’évade au jardin d’éden. Mes rêves sont doux et fleuris. Il, n'avait peut-être pas tort: cultiver son jardin ça a du bon. Même au sens propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   25.05.08 17:08

Quel calme, quel repos :) C'est chouette... Et Eph... Ca faisait longtemps ! C'est un peu bizarre tout ça.

Encore une virgule incongrue : "Si le bip, n'a pas sonné"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #101 – Jardinage intensif   25.05.08 17:28

Y a PLEIN de virgules bizarres, des problèmes de concordance de temps ("Il n'avait encore rien dit, mais j'avais bien senti qu'il est revenu. Ça fait à peu près une semaine que je le sens de plus en plus. Sa présence était venue combler le vide causé par l'absence du père.").
Il faut se relire davantage, à voix haute et lentement. Lire des livres aussi, du Proust par exemple. Au niveau du rythme, c'est nourrissant.

J'ai bien aimé la façon dont Alex parle des ronces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #101 – Jardinage intensif   25.05.08 22:22

Yep

Mais moi elle me choque pas cette phrase !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #101 – Jardinage intensif   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #101 – Jardinage intensif
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fragment, royaume de neige
» Fragment d'infini
» Jardinage expérimental...
» Humour : Anglais intensif !
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Alexandre-
Sauter vers: