AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #466 – Le modèle et la copie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #466 – Le modèle et la copie   24.11.08 2:09

Vendredi 21 novembre 2008
à Paris

Île Saint-Louis. Je traverse la rue et il me semble que j'évolue dans une matière compacte, que l'air s'est durci autour de mon corps et m'entoure comme une barrière de plomb. Ce sont les bras de Maya qui s'acharnent à retenir mes jambes, autant de chaînes invisibles qui s'agitent pour m'empêcher de commettre l'irréparable. Mais tu n'y peux rien, Maya. Je vais tuer cet éclat de nous né dans le cerveau de Julian en automne 2006, et qui depuis n'a cessé de croître pour tout dévorer.
Tu ne peux rien contre moi... Je SUIS ce corps, ce coeur, cette âme. Je suis Maya, l'unique et véritable, la seule qui soit. Tu ne peux rien contre moi.
Alors que crains-tu ?
Je ne crains rien, tu n'es qu'un bouclier, tu n'es qu'une arme. Tu n'es rien.
C'est vrai.
Tu avoues ?
J'avoue n'être rien d'autre qu'un bouclier. Qu'une armure pour protéger le seul et l'unique : Julian.
Celui qu'il est temps pour moi d'exhumer. Le faire rejaillir de ces kilo-tonnes de terre noire où tu l'as enseveli, de l'autre côté du Léthé, dans les méandres sans fond de notre cerveau.


La lumière. Je m'extirpe tant bien que mal du sol humide et âcre. La terre est couleur de charbon et de cendre, et elle a peint sur mon corps nu des figures tribales. Me voilà debout dans le cimetière de ma Mémoire, et je cours, frissonnant, entre les tombes et les entrées des caveaux, dans les allées pavées de ce temple de l'Oubli. Voici enfin la rive du grand fleuve, aux eaux blanches comme le lait, celui qu'il me faut traverser. Je ne réfléchis pas, je me jette dans ses remous. L'eau pure et froide comme la glace la plus acérée lave mon corps de cette nuit sans fin. Ma volonté inflexible m'aide à nager jusqu'à l'autre côté, là où mes doigts s'agrippent aux racines et aux joncs, où je me hisse pour me redresser.
Et voilà que je renais, une fois encore.

Je pousse la porte de la boutique. C'est un bazar de reliques et d'objets poussiéreux. A côté de l'entrée, une petite affiche indique que l'on cherche un nouvel employé. Mon corps tremble tout entier, à l'idée que je suis là, que je suis vraiment là, que nous sommes le 21 novembre 2008 et que je suis Julian Mahogany, victime d'un trouble mental hallucinogène qui me fait croire à des choses qui ne sont pas réelles. Et déjà, avant même que mes yeux ne tombent sur la source de mon cauchemar, le prototype, je sais que je suis guéri et que j'ai vaincu, car je ne crois d'ors et déjà plus à cette voix, qui depuis deux ans murmure à mon oreille. Je l'ai vaincue, elle, la création de mon esprit.
Derrière un comptoir de bois, au milieu du bric à brac insensé de la boutique, je distingue une chevelure sombre et bouclée. J'aperçois l'éclat cuivré de sa peau, le fard sur ses yeux, son corps aux contours de déesse mésopotamienne.
Maya Sélim est ici, elle écrit je ne sais quoi et je la regarde, mon être tout entier pulse à n'en plus finir, comme un coeur immense et aux multiples dimensions, tandis qu'en mon for intérieur, j'entends se déchirer la voix du Julian-Feu. Et je sens les « moi » se refondre en un seul et même être, ce que je suis, ce que je suis vraiment.
Elle relève les yeux et me regarde, et ses sourcils se haussent en me reconnaissant. Je détaille son visage et son corps. J'y découvre une foule d'imperfections que le temps m'avait fait oublier. Je démystifie. Maya Sélim est une jeune femme comme il en existe des milliards sur Terre, faite de chair et d'os, de sang et d'eau. Je la regarde et je ne lui dis rien, mais un sourire se dessine sur mon visage et un frisson de soulagement se répand dans mes veines.
Dès lors, je ne pense plus qu'à une chose. Appeler Lola et lui dire que tout est fini, combien je l'aime, et que je suis guéri.
Je suis guéri...


Dernière édition par Altaïr le 24.11.08 22:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Alhena

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #466 – Le modèle et la copie   24.11.08 11:55

J'ai envie de dire que je suis contente, mais la dernière phrase à propos de Lola me retient. Elle a tellement souffert et s'est battue pour tout se passe bien avec Théo... Et voilà que Julien revient. Il va peut-être tout gâcher...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   24.11.08 15:37

Wow, alors voilà '_' Ben dis donc. J'attends de voir si tout cela est bien stable... On dirait que oui, mais qui sait ? (Mis à part Alta ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #466 – Le modèle et la copie   24.11.08 21:13

Je le trouve pas très convaincant, moi, ce frag :(
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #466 – Le modèle et la copie   24.11.08 23:30

Oui, on ne sait pas sur quel pied danser, surtout qu'après nous être apparu perverse et manipulatrice, on découvre une Maya douce et cultivée (oui c'(est comme ça que je l'imagine)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alsciaukat

avatar


MessageSujet: :)   25.11.08 11:36

Je le trouve très bien, moi, en tout cas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/adrana
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #466 – Le modèle et la copie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #466 – Le modèle et la copie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Image et droit :Copie d'un article sur Internet
» copie de dessins
» viatka La copie vespa russe
» Fragment, royaume de neige
» [INFO] attention au copie de hd2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: