AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #522 - Fatigué

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #522 - Fatigué   11.04.09 0:44

Vendredi 10 avril 2009
à Paris

Je compose le code à la grille, pousse la porte métallique et entre dans la cour pavée, sur laquelle le soleil saupoudre sa clarté diaphane. Les murs rosés ravivent en moi le souvenir de l'Italie, l'air chaud méditerranéen, la douceur des jardins intérieurs. Je vais jusqu'à la porte G, compose le deuxième code, entre, vérifie la boîte aux lettres. Des factures oubliées, des publicités pour des serruriers et autres plombiers, un traiteur japonais également, rien de bien intéressant.
Je monte les escaliers jusqu'au deuxième étage, vais saluer les trois colocataires, Juliette, Simon et Sergueï, qui m'invitent à boire un café avec eux. Je décline l'invitation, mais reste quelques minutes en leur compagnie. Juliette profite de ma présence -de plus en plus rare ces temps-ci- pour annoncer à Simon que Laura a quitté McDonald's, après une période de guerre acharnée : les managers la poussaient à bout pour qu'elle démissionne, et Laura faisait tout pour être renvoyée. Simon et moi échangeons un regard perplexe et haussons les sourcils en choeur. De toute évidence, notre ex a lâché prise et cela ne lui ressemble pas. Je suppose que, comme moi, il se dit qu'il serait temps de rendre visite à la petite hirondelle, mais notre souvenir commun de la bagarre avec Damien retient vigoureusement l'empathie qui nous liait à Laura. Sergueï commence alors à raconter ses virées dans des boîtes de nuit dégueulasse, et je comprends qu'il est temps pour moi de prendre congé. Je demande rapidement à Simon s'il a des nouvelles de David Brossard, l'éditeur à qui j'ai fini par envoyer mon manuscrit. Il me répond que non, qu'il faut être patient.
« Tu peux même commencer à écrire autre chose, tu sais. »
J'y pense, justement. Les idées ne manquent pas, d'autant que mon univers est solidement construit, puisque je le travaille depuis près de trois ans. En montant les escaliers qui mènent au troisième étage, je reçois un texto de Lilian. Mon petit frère m'invite à passer la soirée avec lui et des amis demain soir. Je réfléchis aux tenants et aux aboutissants de cette proposition en poussant la porte de mon appartement, de mon petit Temple du Bonheur. Lola et Kokhavah, immanquablement, relèvent la tête et me sourient. Je souris, un peu crispé, car la répétition de ces gestes figés m'exaspère plus qu'elle ne me touche.
« Salut petit papa, me lance Lola d'une voix enjouée. J'ai trouvé un stage !
- Un stage ? C'est bien. Où ça ?
- Dans une petite boîte d'édition, L'Encrier. J'ai hâte de voir ce que ça va donner !
- Tu as trouvé ça comment ?
- J'ai vu que t'avais laissé l'adresse de l'éditeur à qui tu as envoyé ton manuscrit sur la table, hier matin, alors j'ai appelé et ils m'ont donné un rendez-vous demain !
- Ah, alors rien n'est encore joué...
- Eh, monsieur le rabat-joie, ça t'embêterait de me donner un peu d'optimisme ?
- Je suis certain que ça va bien se passer, dis-je pour la rassurer. »
Lola postulant chez David Brossard, directeur de l'Encrier. Bizarrement -je ne sais pas s'il s'agit de superstition ou bien si l'expérience entre en jeu et vient placer les faits déjà observés au rang de règle indubitable- il me semble que seul l'un de nous obtiendra ce qu'il attend. Soit Lola sera prise comme stagiaire, soit mon livre sera édité. Il n'y aura pas de place pour nous deux. Cette pensée, amère et irrationnelle, fait croitre dans mon esprit des pensées noirâtres et flottantes.
« Ca va Julian ?
- Oui, t'en fais pas. C'est juste que la journée a été dure, mon grand-père est fatigué et fatiguant.
- Tu as du courage, tu le sais ça ?
- Oui, je sais bien, et ça me fait pas de mal de faire preuve d'abnégation comme ça mais... 
- Mais ? »
Comment te le dire sans te décevoir ? Tu m'imagines comme un ange gardien, attendri par sa vieillesse, attendri par son expérience et sa sagesse ? Tu penses que je suis généreux et plein d'altruisme ? Tu penses que mon ego a désenflé pour s'ouvrir entièrement sur ceux qui ont besoin de moi ? Bien sûr que non. Je n'ai que dégoût pour ce travail et pour ce grand-père auquel je ne me sens pas lié. Je n'ai que mépris pour ma convoitise, car oui, je convoite davantage la fortune de Robert que son bien-être. Je ne suis pas Lilian, je n'ai pas un cœur gros comme un soleil pour irradier ma poitrine de bons sentiments. Lilian, tiens, j'avais oublié.
« Mon frère m'invite à une soirée demain, j'aimerais bien y aller. »
Lola pince les lèvres. Je reconnais ce geste rapide, je le connais si bien, je crois même que je le pressentais. La vie de couple a cela de terrible que nous ne sommes plus libres, car nous ne sommes pas des individus séparés. Nous devenons une pathétique entité engluée, bicéphale, où chacun souhaite se séparer de l'autre sans accepter que l'autre ne s'éloigne. Heureusement, les bagues à nos doigts nous rappellent nos futurs engagements, et apaisent les tensions en sommeil.
« Si tu gardes Ko pendant mon entretien demain matin, je resterai avec elle demain soir. Ne t'en fais pas. »
Si, Lola, justement. Je commence sérieusement à m'en faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Bételgeuse

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #522 - Fatigué   11.04.09 3:05

Hum... Ca donne pas trop envie de vivre en couple, tout ça...
Mais Julian n'a rien perdu de sa belle lucidité et de sa franchise envers lui-même, et ça, c'est plutôt bien, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aima21.skyrock.com/
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #522 - Fatigué   11.04.09 3:51

Disons que, fidèle à lui-même, il alterne incessamment entre des phases d'aveuglement et des phases de lucidité ^^ Donc il ne faut pas croire que tout changement est définitif, Julian est trop cyclique pour ça !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Bételgeuse

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #522 - Fatigué   11.04.09 4:43

Arf... Il vivrait tellement mieux s'il était plus stable... Tu veux pas faire un petit quelque chose pour ça ??
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aima21.skyrock.com/
Altaïr

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #522 - Fatigué   11.04.09 11:57

Non, sinon vous allez vous endormir :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Tureïs

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #522 - Fatigué   11.04.09 13:08

Beau texte, j'aime quand Julian analyse sa situation, ses motivations et ses sentiments. Je rejoins Betel pour la vision du couple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #522 - Fatigué   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #522 - Fatigué
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fragment, royaume de neige
» Fragment d'infini
» Un guerrier fatigué
» " Une photographie, c'est un fragment de temps qui ne reviendra pas. "
» Je suis déçue et fatiguée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: Julian-
Sauter vers: