AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Comment participer ?Comment participer ?  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fragment #98 - Les mots n'ont plus de sens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Altaïr

avatar


MessageSujet: Fragment #98 - Les mots n'ont plus de sens   16.07.09 19:09

Mercredi 15 juillet 2009
à Paris

Corentin est blond, les yeux bleus gris, la peau claire et les joues qui rougissent, une tête de gosse sur un beau corps viril. Il embrasse bien, en bavant beaucoup. Il a les lèvres douces et une langue humide, de grandes mains et de grands pieds, un corps fin et musclé, une peau dorée comme un petit pain chaud. Je suis arrivé chez lui en fin de soirée, il faisait le timide et nous avons dû prendre un verre avant de passer aux choses sérieuses. L'alcool a réussi à le désinhiber, et le voilà qui me prend en levrette sur son lit. C'est assez bon, même s'il n'a pas l'expérience des trentenaires, qui sont souvent moins beaux mais autrement plus doués. Je sens ses mains se crisper sur mes hanches, ses va et vient devenir plus violents. Il a les paumes moites et ça glisse, je suis moi-même en nage car il fait une chaleur à crever. Merde, il n'a pas l'air de venir, ça commence à s'éterniser. Est-ce que je ne l'excite pas assez ? Est-ce que je fais mal les choses ? Il se retire, me retourne brusquement et se termine sur mon torse, avant de se coucher sur moi pour me serrer de toutes ses forces contre lui. Sa respiration saccadée contre mon oreille, il essaye de reprendre son souffle.
« Tu as aimé ? il demande.
- Oui, je réponds.
- Tu veux prendre une douche avec moi ?
- Ok. »
Il m'emmène par la main dans sa salle de bain. M'invite à entrer dans la douche et m'y rejoins. L'eau froide coule et rafraichit nos corps embrasés. Corentin se love contre moi et me serre fort à nouveau, comme un adolescent maladroit.
« Tu es très beau, Lilian.
- Merci...
- Je te plais ?
- Oui...
- Tu es célibataire ?... »
Merde. C'est quoi, cette question ? Et merde, qu'est-ce que je réponds ? Il va me draguer, si je réponds que oui ? En même temps, je ne peux pas répondre autre chose. Mais est-ce que j'ai envie de me faire draguer par ce mec ? Si je sortais avec lui, ça voudrait dire que je laisse tomber mes chances avec Maël. Mais en même temps, est-ce que l'on ne peut pas dire que mes chances avec Maël sont loin en dessous de zéro ? S'il avait le béguin pour moi, depuis le temps, il se serait manifesté. Il serait venu dans ma chambre en pleine nuit, il se serait agenouillé devant moi et m'aurait pris la main, l'aurait baisée, avant de me dire : « je suis amoureux de toi, Lilian, je veux être ton petit ami pour la vie ». Je ris intérieurement, c'est ridicule. Un tel Maël ne serait pas le Maël que j'aime. Peut-être même que je ne l'aime que lorsqu'il me fuit. Parce qu'il a cette allure lointaine, que l'on ne peut approcher sans tomber, sans se brûler les plumes. Est-ce que je ne préfère pas garder notre relation actuelle, et coucher de temps en temps, sans en parler ensuite, et ne rien figer avec des mots ?
« Oui, je suis célibataire.
- Depuis longtemps ? »
En gros, depuis que mon mec s'est tué dans un accident de voiture. Non, ça il vaut mieux ne pas le dire. Les gens ont la trouille quand on leur parle de la mort. Ils préfèrent croire que la fin de la vie est une virtualité potentielle et la chasser de leur esprit prêt-à-consommer.
« Depuis cinq mois environ.
- Waouw, mais pourtant t'es tellement beau !
- Eh oui...
- Ca te dit qu'on sorte ensemble ? »
Le bruit de l'eau qui gicle sur nos pieds nus envahit soudain la cabine de la douche. La vapeur froide me fait frissonner, et je sens sa peau contre la mienne, je la sens vraiment. Ce n'est pas un contact anonyme, c'est VRAIMENT une autre personne qui a traversé les écrans invisibles entre les êtres et qui se colle à moi, MAINTENANT dans le même espace temps que celui dans lequel j'évolue. Je suis là, dans ce monde si vaste, et la Beauté des choses a été crevée. Elle gît là, comme une conne, à côté du cadavre de l'Amour. Et je voudrais chialer, parce que nous avons tué ce qui était primordial en ce monde, et parce que jamais nous ne pourrons les ranimer. A présent, il faudra vivre jusqu'au bout dans l'enfer de notre sauvagerie.
« Ok, je réponds. »
Les mots n'ont plus de sens. Ils ne sont plus que les multiples chemins possibles pour parvenir à la jouissance et à l'accomplissement de nos désirs. Si je sors avec Corentin, je pourrais baiser quand j'en ai envie avec un mec bien foutu. C'est pratique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://etoilesdencre.com/
Tureïs

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #98 - Les mots n'ont plus de sens   17.07.09 0:12

Voila une bonne raison de se mettre en couple ! Bravo Lilian quelle intelligence...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Procyon

avatar


MessageSujet: Re: Fragment #98 - Les mots n'ont plus de sens   17.07.09 22:46

Vivent les couples !! :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fragment #98 - Les mots n'ont plus de sens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fragment #98 - Les mots n'ont plus de sens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mots farfelus ? définitions farfelues...
» Nos expressions et mots français préférés
» Vire-langues,,,Amusez-vous bien en prononçant ces petits mots.
» Lire en anglais : mots, expressions difficiles à comprendre
» Les Mots de Sartre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Etoiles d'Encre :: FRAGMENTS :: ARCHIVES :: ANCIENS PERSONNAGES :: Lilian-
Sauter vers: